masculins / Lens - OL J-2

François Clerc : "Rester invaincus décuple nos forces"

Publié le 01 octobre 2009 à 19:54 par BV

En dix jours et trois matches, François Clerc a disputé davantage de minutes que lors des huit premières rencontres de la saison. Titulaire lors du match d’ouverture au Mans (2 – 2), le Bressan a dû attendre la 6e journée (à Paris, 1 – 1) pour goûter à nouveau au plaisir de débuter une rencontre sur le terrain, et il avoue « avoir trouvé le temps long ». « J’ai été blessé, rappelle-t-il, et quand je suis redevenu opérationnel, l’équipe tournait bien. J’ai donc pris mon mal en patience. »

Aligné au poste d’arrière droit au Parc des Princes, il a disputé le dernier quart d’heure face à Toulouse, dans un rôle de milieu offensif droit. A Bucarest, c’est encore lui que Claude Puel choisit d’aligner sur le coté droit de l’attaque lyonnaise. Bibi ne s’imagine pourtant un avenir qu’en pointillés dans ce rôle. « C’était l’histoire d’un match. Il ne faut pas aller trop loin, tempère-t-il. Je peux dépanner à ce poste mais j’ai plus de qualités pour celui de latéral droit. Mais, le plus important est de jouer. Je suis resté un bon moment inactif donc, aujourd’hui, peu importe le poste. »
Sur le flanc droit de la défense, c’est pour l’heure Anthony Réveillère qui a été le plus souvent aligné (9 titularisations contre 2 à Clerc). Une concurrence dont Clerc avoue qu’elle lui pèse « forcément un peu » : « ça fait quatre ans que cela se passe ainsi. Tout joueur a envie de jouer le plus de matches possible. Là, on a toujours l’impression de passer un examen. Inconsciemment, ça joue sur les performances. C’est usant mais c’est la vie du football, d’un grand club, il faut s’adapter ».
Le dense calendrier lyonnais permet à Claude Puel de partager les temps de jeu. Quatre jours après avoir dominé Debrecen à Bucarest, les Olympiens se déplaceront à Lens samedi. François Clerc, qui ne pense pas que l’OL soit désormais le favori du groupe E de Ligue des Champions – « la victoire de la Fiorentina remet tout à plat, dit-il. La double confrontation contre Liverpool va être décisive, il faudra aller chercher des points contre nos deux concurrents directs » - s’attend à un match « compliqué » à Bollaert : « en raison du nombre important d’absents et de l’enchainement des rencontres, les organismes sont fatigués. Les Lensois vont de plus avoir envie de relever la tête devant leur public après leur défaite au Mans (3 – 0). »

Pour ramener de la cité Pas-de-Calaisienne un bon résultat et ne pas laisser Bordeaux s'enfuir au classement, ou gâcher l'opportunité de s'emparer du fauteuil de leader, les Lyonnais s’appuieront une nouvelle fois sur l’état d’esprit irréprochable affiché depuis le début de la saison. « Rester invaincus est très important pour la confiance et la motivation, explique Clerc. Tant que l’on reste invaincus, on a un petit challenge qui nous apporte de la confiance et décuple nos forces. Cela nous permet de nous sublimer. »
Sur le même thème