masculins / Sochaux - OL J-2

François Clerc : "Toujours se remettre en question"

Publié le 28 septembre 2006 à 17:32 par BV

Bien que suspendu pour le déplacement des Lyonnais à Sochaux, François Clerc est revenu sur l'entraînement de ce matin, l'équipe doubiste et la nécessité de constamment se remettre en question pour maintenir un haut niveau de performance.

Comment s’est déroulé l’entraînement de ce matin ?
Très bien même si Jérémy (Berthod) et moi avons perdu contre Greg (Coupet) et Rémy (Vercoutre) au tennis-ballon. La séance de ce matin nous a permis de nous entraîner de façon ludique tout en récupérant. Nous sommes entre deux matchs. 48 heures après le match à Bucarest ; 48 heures avant la rencontre à Sochaux. Il ne faut donc pas trop forcer. C’est la raison pour laquelle nous avons eu un entraînement allégé.

Vous êtes-vous déjà replongé dans le championnat ?
Nous avons eu l’occasion de décompresser hier. Aujourd’hui, toutes nos pensées sont dirigées vers le match très important contre Sochaux. Nous avons vraiment à cœur de ramener de Sochaux ces 3 points qui nous mettraient dans une très bonne position avant la mini-trêve internationale.

L’an dernier, vous étiez allé vous imposer 4 buts à 0 à Sochaux. Que pensez-vous de cette équipe de Sochaux 2006/2007 ?
L’an dernier ils avaient connu une saison un peu difficile au terme de laquelle ils ne s’étaient sauvés que tardivement. Cette année, l’équipe est un peu différente car ils ont recruté de bons joueurs. Ils ont ainsi mieux entamé le championnat. Ce sera certainement plus difficile que l’année dernière.

Vous êtes actuellement dans une belle dynamique. Le principal danger n’est-il pas que vous preniez vos adversaires de haut ?
Tout à fait. Prendre nos adversaires de haut serait une grave erreur. Nous savons que nous allons être attendus encore plus que nous ne l’étions auparavant. Nous écoutons et nous savourons les éloges qui accompagnent nos victoires mais nous n’oublions pas qu’il nous faut toujours nous remettre en question et penser au prochain match. Chaque rencontre est différente. Il nous faut constamment faire très attention et respecter nos adversaires. Nous dire que rien ne peut nous arriver constituerait une grave erreur. Il nous faut toujours repartir de l’avant et travailler.

Lorsque vous recevez une ovation comme celle que vous a réservée le public bucarestois, que vous dîtes vous ?
Cela fait plaisir de recevoir une telle ovation à l’étranger. Cela prouve un peu plus, si besoin en était, la très grande qualité de notre match.

Vous serez suspendu pour la rencontre contre Sochaux. Dans quel état d’esprit vous trouvez-vous ?
Je suis très bien. Comme je ne pourrai pas jouer ce match, je vais me contenter de regarder mes coéquipiers à la télévision.


Sur le même thème