masculins / OL - Nancy J-2

Fred : « Ma saison commence »

Publié le 25 septembre 2008 à 16:17 par BV

Comment jugez-vous votre début de saison ?
J’ai fait un bon match contre Nice mais contre la Fiorentina, j’ai baissé de niveau ; c’est normal car je suis auparavant resté quatre mois sans jouer en raison de blessures. Ma saison commence. J’ai très envie de marquer, peut-être samedi contre Nancy.

Mercredi, face à la Fiorentina, les supporters vous ont sifflé lors de votre sortie du terrain. Qu’avez-vous ressenti ?
J’ai été touché par les sifflets mais c’était normal, c’est à moi de changer cela. Je sais que quand je vais commencer à marquer et à faire de bonnes choses, les gens seront derrière moi. Je comprends la réaction des supporters, après tout ce qui s’est passé l’année dernière entre les rumeurs de transfert, mon faux départ à Paris, les déclarations du président qui a dit qu’il n’était pas sûr que je fusse blessé. Mais j’ai compris ses propos, on s’entend bien. Il n’a pas dit cela avec méchanceté. J'ai subi deux infiltrations. J'ai donc été triste d'entendre ça.

Vous sentez-vous en confiance actuellement ?
J’ai passé des moments difficiles tant d’un point de vue contractuel que personnel, cela a compliqué mes relations avec le club. Avec l’OL, on a été fâchés et je me suis beaucoup épuisé avec ces histoires mais tout va bien maintenant et je pense rester à Lyon (Fred est en fin de contrat à la fin de la saison). Je veux marquer des buts pour que le club me fasse une proposition. J’ai expliqué à mon frère qui s’occupe de mes intérêts que ma priorité était l’OL. Je ne vais pas discuter avec un autre club que l’OL même si une autre proposition arrive. Ma priorité est de rester à l’OL.

Avez-vous réellement été sur le point de quitter l’OL ?
Oui. J’ai divorcé l’année dernière et mon ex-femme a emmené ma fille au Brésil. J’ai donc dit au président que je voulais être prêté 6 mois ou 1 an à un club brésilien afin de rester aux côtés de ma fille mais celui-ci préférait un transfert. J’ai donc décidé de rester à l’OL. Pendant quatre mois, je n’ai pas eu envie de m’entraîner ou de jouer. Heureusement, ma famille et mes amis étaient avec moi. Ma petite fille me manque beaucoup mais je suis ici pour travailler. Je joue ici pour elle, pour qu’elle revienne en Europe lorsqu’elle aura grandi.

Les négociations en vue d’une prolongation de contrat ont-elles avancé ?
Après le match contre Nice, le président m’a dit qu’il souhaitait que nous organisions un rendez-vous. J’espère qu’il se tiendra avant le mois de janvier, que l’on soit tous tranquilles. En tout cas, j’ai donné ma parole à Bernard Lacombe et au président que je ne parlerai avec aucun autre club avant d’avoir discuté ici.