masculins / Entretien

Frédéric Kanouté : "J'espère que l'OL fera la boulot face au Besiktas dès le match aller"

Publié le 13 avril 2017 à 14:00 par GV

Frédéric Kanouté, l'ancien attaquant formé à l'OL, a livré son sentiment à l'approche de la rencontre entre Lyon et le Besiktas Istanbul en 1/4 de finale de Ligue Europa. La C3, une compétition que l'ancien international malien a remporté à deux reprises par le passé, sous les couleurs du FC Séville.

La Ligue Europa, une compétition à part

"C’est une compétition très relevée et qu’il ne faut pas prendre à la légère. La Ligue des Champions est au-dessus mais toutes les équipes présentent en Ligue Europa font tout pour la remporter. Ça ne sera pas facile pour Lyon qui jouera face au Besiktas, qui a pas mal de succès en ce moment et qui est notamment premier de son championnat. C’est une équipe en pleine confiance alors que l’OL n’est pas vraiment au top de sa forme actuellement après sa défaite le week-end dernier (dimanche, face à Lorient (1-4)). Je souhaite le meilleur à Lyon et j’espère qu’ils pourront connaître la même joie que j’ai connue lorsque je l’ai remporté."

Les sensations que procurent un sacre européen

"J’ai gagné cette coupe à deux reprises et j’ai eu la chance de marquer à chaque fois. C’est une expérience et un souvenir inoubliables. C’est juste exceptionnel, surtout quand on n’est pas attendu. La première année, personne ne pouvait imaginer que le FC Séville remporterait la C3. On a confirmé l’année d’après. C’était quelque chose d’historique mais le club en a gagné trois autres par la suite et en compte désormais cinq au total. C’est tout le mal que je souhaite à l’OL."

La ferveur incroyable des supporters turcs

"C’est le feu. c’est clair ! J’ai eu la chance de jouer plusieurs matchs en Turquie, que ce soit en Ligue des Champions ou en Ligue Europa. L’ambiance c’est juste de la folie ! On est à onze contre onze sur le terrain mais le soutien des supporters, d’un stade en feu, c’est toujours un petit plus. Mais, quand on est professionnel, il faut savoir mettre ça de côté. L’ambiance est vraiment particulière en Turquie et c’est pour cela que je souhaite à l’OL de faire le travail au match aller."

L'image véhiculée par le football turc en France

"Il est un petit peu sous-estimé. C’est sûr qu’ils ont encore du progrès à faire, notamment dans la formation des jeunes joueurs. Mais la Süper Lig est très compétitive et ils ont les moyens et les ressources pour acheter de très bons joueurs, et pas seulement ceux qui sont en fin de carrière. Puis, généralement, les clubs turcs restent toujours présents à un niveau assez intéressant en Coupes d’Europe."

Sur le même thème