Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / OL - ACA J-2

« Gagner en régularité sur la saison… »

Publié le 14 septembre 2012 à 17:00 par R.B

Michel Bastos va mieux comme le montre ses trois buts inscrits lors des trois derniers matchs en ayant joué 144 petites minutes… L’artiste est ambitieux pour ce nouvel exercice…

   En juillet, Michel n’allait pas bien, ne parlait pas. Il jouait peu ou pas du tout. Il n’a pas fait le déplacement aux Etats-Unis. Son départ était quasiment acté… Et puis les choses trainèrent. On le revit dans le groupe, sur les pelouses… Il retrouva le chemin des filets adverses, du temps de jeu, le sourire. Au final, le mercato ne l’a pas envoyé sous d’autres cieux. « Les événements cet été ne m’avaient pas mis de bonne humeur... J’ai vécu des moments difficiles en dehors du foot. Cal m’a rendu triste et m’a fâché... ». Mais tout ceci fait partie du passé, même si le départ de Cris l’a de nouveau attristé. « Personnellement, son départ a été un moment difficile. Tu sais dans le foot chez deux amis qui sont devenus des frères pour moi : Schmitz (l’ancien lillois) et Cris. Tu comprends que cela soit dur. Triste, mais content pour Cris qu’il ait trouvé cette solution. J’irai le voir… ».

Michel a donc tourné la page, gonflé à bloc pour cette quatrième saison lyonnaise. « Je suis dans un bon état d’esprit. J’ai envie de faire un superbe saison, individuellement et collectivement. On a tout pour réussir ». Fini aussi ce problème de dos ? « Oui, c’est terminé, même s’il reste une petite gêne. Mon but (retourné) face à l’ESTAC, c’était aussi pour montrer que je n’avais plus mal (rire). Sans me réfugier derrière des excuses, ce problème m’a handicapé plus de la moitié de la saison dernière, m’a empêché de donner le meilleur de moi-même ».

Les footballeurs sont tous un peu des artistes. Le foot, c’est du spectacle… Tu le sais, j’aime tenter et réussir des gestes spectaculaires…

Bernard Lacombe a souvent dit et répété que l’OL était différent avec un Bastos en forme. Michel, c’est un artiste spectaculaire qui peut être décisif et il en convient. « Les footballeurs sont tous un peu des artistes. Le foot, c’est du spectacle… Tu le sais, j’aime tenter et réussir des gestes spectaculaires… ». Oui, mais il y a des artistes en forme d’intermittents du spectacle. Cela lui est arrivé par le passé. « Effectivement. On me l’a reproché. Mais, je ne choisis pas mes matchs. Je suis tout simplement pas bon ou moins bon… ». Et d’annoncer la couleur. « Mon but cette saison, c’est de gagner en régularité. Je ne promets pas de marquer un but par match comme c’est le cas actuellement, mais d’être bien dans le jeu, d’aider l’équipe… Je veux le faire ».



Trois buts en 144 minutes en quatre tirs cadrés, des statistiques de folie pour le gaucher brésilien. « Marquer, c’est un grand plaisir, mais c’est dans le jeu, quand je suis en confiance, que je prends le plus de plaisir. Alors je tente des trucs, je fais des gestes… avec l’idée d’aider l’équipe… ». Un tel de niveau de performances pourrait-il le « renvoyer » en Selecao ? « C’est un objectif. J’y crois comme avant que je sois appelé pour la première fois. Mais je ne pense à la Coupe du Monde au Brésil. D’abord revenir dans le groupe et y rester… ». D’ici là, le footballeur aura eu le temps de voir grandir sa petite famille. Des jumelles sont attendues au foyer : « ma femme ne voulait pas vraiment avoir un autre enfant, sauf si c’était une fille… ». Ce doublé, l’ancien lillois va l’inscrire certainement sur ses chaussures et l’inciter un peu plus à faire régulièrement, comme promis, le spectacle… pour le bien de l’OL.

CLAIREFONTAINE, partenaire officiel de l’Académie OL.

Sur le même thème