masculins / ACA - OL

« Gagner les matchs par le jeu »

Publié le 01 février 2013 à 11:22 par LP

Sur le départ en début de saison, Anthony Réveillere vit une saison pleine avec l’OL. Comme pour son entraîneur, la fin du mercato est un soulagement. Sa non-sélection chez les Bleus, il la prend avec philosophie et se concentre sur ses performances en club.

 Depuis le début du championnat, le latéral droit a disputé 19 rencontres, toutes en tant que titulaire. Régulièrement performant, il ne fait pas partie de la liste de Didier Deschamps et n’en fait pas un drame : « La vie continue, rien n’est figé. Je respecte le choix de l’entraineur. Je ne vais rien lâcher, continuer à avancer. Mon pain quotidien c’est le club, je me concentre sur mes performances avec l’Olympique Lyonnais ». La défense est une des grosses satisfactions de la saison côté lyonnais malgré 3 buts encaissés à Epinal, Anthony fait le bilan de ce mois de janvier : « En coupe de France, contre Epinal, on prend 3 buts sur coups de pied arrêtés, on doit se concentrer la dessus. Notre efficacité sur le plan défensif est le résultat de tout le travail du bloc. A Valenciennes on a retrouvé nos vertus. Le premier mois de l’année est positif sur le plan comptable, la moyenne de 2 points par match est importante pour lutter en haut du tableau. On veut gagner les matchs par le jeu ». Le match contre Ajaccio sera l’occasion de bien commencer un mois de février très important pour l’OL.

Notre effectif est compétitif à la hauteur de nos ambitions

 La fin du mercato a réservé une énorme surprise avec l’arrivée de la star anglaise David Beckham au PSG, Anthony Réveillere ne s’y attendait pas : « C’est assez surprenant. Les choses se sont réalisées discrètement. C’est une bonne chose pour la Ligue 1. Beckham est un grand compétiteur. Si j’avais signé au PSG j’aurais joué avec lui, j’y ai pensé mais c’est le passé. Maintenant on va jouer contre ». L’effectif parisien est composé de beaucoup de stars, les égos seront « difficile à gérer » selon le Lyonnais. Mais ce joueur de classe internationale n’est pas une « motivation supplémentaire », pour lui. Le PSG et l’OL sont au coude à coude en tête du championnat, Anthony et ses coéquipiers sont dans la course : « On se prend au jeu, ça va se jouer sur peu de chose. Notre groupe est jeune, il a une grosse marge de progression. Même si Michel est parti, les autres sont restés. Moi aussi j’ai eu des contacts. Notre effectif est compétitif à la hauteur de nos ambitions ». La lutte est lancée.

Sur le même thème