masculins / TFC - OL J-2

Galtier: ancien toulousain et témoin de la journée

Publié le 09 août 2007 à 08:01 par R.B

Adjoint de Casoni, Clemente,Braga, Tardy, Gili, il a emboité la destinée d’Alain Perrin depuis la saison 2004… Il fut aussi joueur pendant 13 saisons et porté notamment le maillot de Toulouse… Christophe Galtier est le témoin de la 2ème journée…

A quelques jours du déplacement à Toulouse, il était presque évident de rencontrer Christophe. Il a passé en effet 3 saisons dans la Ville Rose. Souvenirs… souvenirs de ce séjour toulousain.

Que me réponds-tu si je te dis Toulouse ?
« La naissance de mon 2ème fils Enzo. La rencontre avec un homme : le joueur Beto Marcico. Sportivement 3 saisons avec 3 groupes différents ; 3 groupes extraordinaires ; 3 groupes de potes. J’ai gardé des contacts avec les Bancarel, Delpech, Pavon… A chaque fois, c’est un vrai plaisir de se revoir, de discuter. Je n’oublie pas Barthez ».

Sportivement ?
« La première saison a été décevante par rapport aux objectifs initiaux. Le club visé un ticket européen et nous avons joué au final les barrages du maintien (19ème). Ce fut une saison catastrophique sauf sur le plan humain. Moi, je me suis fait opérer du ménisque sur la fin de cet exercice. La 2ème saison (11ème) a été difficile sur le plan humain avec le départ de Beto Marcico. Au classement, nous n’avons jamais été en danger. Le départ de Beto avait créé un malaise dans le groupe. Et puis il y avait eu cet accident d’un car de supporters lors d’un déplacement à St-Etienne. Il y avait eu des morts et des blessés. Sur la 3ème saison (13ème) ? Je n’ai rien à dire ». Au total, Christophe a disputé 83 rencontres de L1 avec le TFC.

Beto Marcico ?
« C’était un aimant. Un exemple. Lorsqu’il a quitté le club, il y a avait une foule incroyable à l’aéroport. A cette époque à Toulouse, il y avait Beto et monsieur Dominique Baudis (le maire).

Personnellement que retiens tu de ta carrière toulousaine ?
« Je suis arrivé à Toulouse après 3 bonnes saisons à Lille. J’étais arrivé avec de l’ambition. Je voulais jouer l’Europe. J’ai acquis de l’expérience forcément. En plus, j’ai été vice-capitaine la 2ème saison et capitaine, lors de la 3ème. J’ai gagné en maturité. Mais rien d’intéressant sur le plan football. Je suis toujours les résultats des clubs dans lesquels j’ai évolués et je regarde si d’anciens joueurs sont dans l’organigrame». Christophe a joué latéral et en défense centrale. Son partenaire dans l’axe ? Jean-Luc Arribagé, toujours toulousain.

Un mot sur la ville ?
« C’est une ville où il fait très bon vivre. Toulouse, c’est la simplicité, la sincérité, une ambiance festive. On ressent l’esprit rugby et les valeurs de ce sport. Il y a énormément de convivialité. Quand j’arrive dans un club, j’aime aussi m’imprégner de la ville, des caractéristiques de ses habitants. J’ai envie de me faire le maximum de souvenirs ».

Le Stadium ?
« Moi, j’ai connu l’ancien ; avant qu’il soit rénové. C’était une cuvette où il faisait très chaud. A mon époque, il y avait du monde pour les affiches. Longtemps le TFC est resté dans l’ombre du Stade Toulousain. Le nouveau est très bien ; il fait du bruit ».

Tes TFC – OL au Stadium ?
« En 90-91, c’était mon premier match au stadium avec le TFC ; je venais d’arriver. C’était notre premier match de la saison à domicile. L’OL menait 1 à 0 à la mi-temps. Notre entraîneur Mosca nous avait secoués dans les vestiaires. Et Beto, qui avait manqué un but, a pris la parole : c’est de ma faute ; je vais vous faire gagner le match. A la sortie, nous avons gagné 3 à 1 avec 2 buts de Beto. Les 2 autres matchs (succès 1 à 0, but de Pavon et nul 0 à 0), je n’ai pas de souvenirs ».

Christophe a donc joué ensuite au témoin de cette 2ème journée. « Je ne suis pas un bon pronostiqueur car je fais parler mon côté affectif. Sinon, j’aime jouer, mais sans mettre de l’argent en jeu. Je trouve cela dangereux ».

Auxerre – Bordeaux : « Les Icaunais ont l’obligation de ne pas perdre. Blanc entraîneur ? C’était prévisible tout comme avant lui Deschamp »

Lorient – Monaco : « L’obligation pour Monaco de faire un résultat ».

OM – Rennes : «Les Bretons vont devoir aller chercher les points perdus à domicile, mais ce sera difficile à Marseille. L’OM ? J’ai le sentiment que tout a été fait, cet été, avec cohérence ».

Nancy – Caen : « Nancy sur la dynamique de sa victoire à Rennes. Les Lorrains sont dangereux sur coups de pied arrêtés avec le frappeur Gavanon et des joueurs comme Puygrenier… Metz redécouvre la L1. Il faut s’adapter ».

Nice – Strasbourg : « Nice. Il y aura du monde au stade. Les Niçois auront peut-être retenus les leçons du passé ».

ASSE- VA : « J’ai vu des images de Monaco – ASSE ; j’ai trouvé les Verts bien en jambes. Je pronostique St-Etienne, même si Valenciennes a fait une belle performance».

Sochaux – Le Mans : « Sochaux. C’est l’affectif qui parle, mais cette équipe a montré de belles choses depuis le début de saison. Elle est toujours joueuse ».

Metz – Lille : « Désolé pour les Messins, mais je pense que Lille va s’imposer. J’ai vu des extraits du Mans – Metz, les Lorrains n’ont pas encore retrouvé le rythme de la L1 ».

Lens – PSG : « Le PSG pour Paul Le Guen. J’apprécie l’homme, le respect qu’il a des gens. J’apprécie aussi la façon qu’il a de mettre en place ses idées en tant qu’entraîneur. Dans le métier, il force le respect des autres ».