masculins / Le coin des garçons

Gambardella : Paillot : «De belles choses à faire»

Publié le 09 février 2007 à 17:20 par CC

L’Olympique Lyonnais, finaliste des deux dernières éditions de la coupe Gambardella, dispute dimanche à 14h30 les 32e de finales de l’épreuve. Après Vénissieux, les joueurs de Patrick Paillot rendent visite à l’AS Monferrandaise.

Patrick Paillot, comment abordez-vous cette deuxième sortie de l’année en Gambardella ?

On part une nouvelle fois dans l’inconnu. Lors des 64e de finale, on ne connaissait pas l’équipe de Vénissieux. Le cas est identique lors de ce match face à l’AS Monferrandaise. La bonne nouvelle pour nous : c’est que la plupart des absents sont de retour. Seul le gardien Raphaël Ville, blessé à l’aine, est forfait pour cette rencontre. On s’attend à « tanguer », à jouer un vrai match de coupe.

Quel regard portez-vous sur la difficile qualification face à Vénissieux ?

Dans le jeu, on n’a pas été bon. Il faut reconnaître que l’on avait une équipe inexpérimentée. A l’arrivée, on a bien géré la séance des tirs aux buts. Depuis, on a signé une belle performance en championnat. Mais je suis confiant car la semaine dernière, on a montré de belles choses lors de la rencontre face à Toulouse (2-0).

Lyon semble débarrassé de l’étiquette de favori cette année, est-ce une bonne chose ?

Les deux dernières années, on nous avait collé d’entrée l’étiquette de favori, et à chaque fois il ne nous a pas manqué grand-chose pour aller au bout. Deux finales en deux ans, cela prouve que les joueurs ont su répondre présents. Cette année, on est plutôt en position d’outsider. Il est encore trop tôt pour faire les comptes mais je pense en tout cas qu’il y a de belles choses à faire.
Sur le même thème