masculins / Portrait

Garde, à vous...

Publié le 22 juin 2011 à 12:05 par SC

Portrait de Rémi Garde, l’enfant de l’Arbresle...

Visionnez le clip "portrait" de Rémi Garde réalisé par OLTV :


Rémi Garde, l’enfant de l’Arbresle, est né le 3 avril 1966 dans cette commune des Monts du Lyonnais. C’est dans ce village qu’il fait ses débuts de footballeur ; à l’école ses copains n’ont qu’un souhait : jouer avec lui dans la cour.

C’est à l’âge de 13 ans qu’il intègre l’Olympique Lyonnais. Il gravit petit à petit les différents échelons pour un jour intégrer l’équipe professionnelle. En 1984, Robert Herbin, alors entraîneur de l’OL, lui donne sa première chance. A ses côtés, un ami : Bruno Genesio. Le club lyonnais est en seconde division et se morfond comme une âme en peine. 1988-1989 l’OL remonte dans l’élite sous les ordres de Raymond Domenech et Bernard Lacombe. Rémi Garde n’est pas étranger à ce passage au niveau supérieur. Il dispute 34 matchs, marque à 5 reprises et est sacré champion de France de D2.

Il devient capitaine de l’équipe Lyonnaise, un brassard qu’il conserve de 1993 à 1996. Ce chouchou du Stade de Gerland portera six fois le maillot de l’équipe de France.
Sa période comme joueur à l’OL sera marquée entre autre par deux faits : il marque le but de la victoire dans le Chaudron saison 91/92 et puis, signe du destin, il inscrit le premier but européen du Lyon de l’ère moderne contre Vaxjo en 1991. Cet homme réservé, au sourire rapide, à la soif de découverte, passionné d’art et de jardinage, aura une carrière marquée par des blessures aux genoux. Cependant l’homme est courageux, vaillant, volontaire alors que beaucoup le croient perdu pour le jeu il revient sur les terrains...

  92-93 marque sa dernière saison à l’OL, il dispute 33 matchs durant cette période et inscrit 9 buts. Il ne laisse rien transparaître de sa tristesse de quitter son club. Il rebondit à Strasbourg où il reste 3 saisons jusqu’en 96. Sa carrière n’est pas finie. Il rejoint Arsène Wenger à Arsenal et devient Capitaine, le premier capitaine étranger du club. Il reste 3 ans. 3 ans de bonheur, où il remporte le championnat et la Coupe d’Angleterre en 1998. Il disputera 37 rencontres et 5 matchs de Ligue des Champions.

Puis il range soigneusement ses crampons. Il intègre le groupe de consultants de Canal Plus où il fait partager ses connaissances. 2003 : il revient aux affaires à l’OL. Il travaille avec Paul Le Guen en supervisant les matchs des adversaires. Une mission qu’il poursuit quand Gérard Houllier arrive. Il est l’un des adjoints de ce coach. En 2007, il laisse le survêtement aux vestiaires pour se consacrer au recrutement, une mission qui l’amène jusqu’en juin 2010. Ce mois-là il prend la direction du Centre de Formation. L’homme est respecté, reservé mais diablement efficace.



Son bilan général : 180 matchs en L1, 11 en Coupe de France, 4 en Intertoto, 6 en Coupe UEFA, 5 en Ligue des Champions, 37 matchs en Angleterre, il a marqué 24 buts dans sa carrière, pris 2 rouges et 18 jaunes.