masculins / Rennes - OL J-1

Garder la cadence en Bretagne

Publié le 03 octobre 2008 à 19:03 par R.B

Un effort avant la 2ème coupure de la saison. Un déplacement en Bretagne pour maintenir, voire accentuer, la cadence en tête du championnat… face à des Bretons invaincus chez eux…

Nourris, d’un côté par une immense déception et, de l’autre, par des regrets, Rennais et Lyonnais se retrouvent dans leur championnat après un milieu de semaine continental. 90 minutes pour reprendre des couleurs ou continuer cette échappée au long cours. Le Stade Rennais, privés de Leroy et Hansson suspendus, a bien protégé sa pelouse du Stade de la Route de Lorient. S’il a tremblé face à l’OM et à Lille, il a su trouver les ressources mentales et physiques en fin de match pour s’en sortir. Une preuve de ses qualités. Briand, Lemoine, Pagis, Fanni, Thomert, Douchez… font partie des forces du collectif de Guy Lacombe. Il y a aussi cette puissance physique avec de nombreux joueurs taillés pour le combat.

L’OL a déjà mis son emprise sur ce championnat. La distance considérable, 5 longueurs d’avance, sur ses poursuivants ne l’autorise pas cependant à se relever pour savourer le paysage proposé. « Plus on aura de l’avance, et mieux ce sera pour aborder les autres compétitions ». Ederson résume bien la pensée des siens avant cette 8ème journée. D’autant que l’OL a toujours eu des difficultés dans un match à un moment ou à un autre. Soit il n’a pas su plier les débats, soit il s’est mis en difficultés avant de prendre le meilleur. On attend encore plus de rigueur, plus de réalisme, plus de continuité dans le jeu proposé.

Toujours privé de Fabio Grosso, Claude Puel devra composer une nouvelle fois avec son côté gauche de la défense. Pas évident depuis 6 rencontres d’avancer pleinement dans le jeu avec des solutions de fortune pour remplacer le champion du monde italien. Pour ce dernier match avant le retour du grand gaucher, qui débutera. Källström ? Mensah ? Ou un autre choix ? Govou, lui, est revenu de l’Allianz Arena avec une cheville en compote. « Sid » sera absent plusieurs semaines. Cela pourrait profiter à Mounier, Ederson et Keita. Restera ensuite à trouver la formule de départ au milieu et devant.

90 minutes avant de souffler pour les uns et les autres… sauf pour les internationaux. 90 minutes avant que les Lyonnais enchainent 16 matchs en 9 semaines ! Il n’y aura plus, en effet, de trêve avant celle des confiseurs. Ces 90 minutes ressemblent à un petit coup de collier à donner avant ce pantagruélique programme, même si elles risquent de demander de la concentration et du répondant physique pour les franchir sans encombres.
Sur le même thème