medias / Medias

Gérald Baticle: "Une prise de conscience a permis cette remontée fantastique"

Publié le 18 mai 2016 à 19:06 par CG

L'entraîneur adjoint de l'OL était sur le plateau de Culture Club pour faire un debrief de cette saison 2015-16.

Le sprint final

" Nous avons eu beaucoup d'émotions en fin de saison, de tension et de travail. C'est un long sprint, depuis le mois de janvier. C'était éprouvant pour tout le groupe. Il y a eu une vraie prise de conscience collective, ce qui a permis cette remontée fantastique. On y a toujours cru même s’il y'a eu des moments difficiles comme au retour de Lille, de Bastia et de Saint Etienne. On a su garder cette qualité de jeu qui nous permettait d'y croire. Quand il y a le jeu, les résultats suivent."

Le mercato

" Nous sommes dans une période avec beaucoup de rumeurs. Alexandre Lacazette a un tel niveau de jeu, c'est un joueur de grande classe. Les grands clubs ont besoin de grands joueurs, nous aussi. Il sait qu'il est déjà dans un grand club européen. On a envie de le garder pour l'étendue de ses qualités : il n'est jamais blessé, c'est un bon compagnon de jeu et il à l'OL dans le cœur. Ce sont des valeurs très importantes. Quand on a trouvé un équilibre dans le groupe, on n'a pas envie de voir des mouvements de va et vient."

La liste de Didier Deschamps

« Christophe Jallet était vraiment super heureux. Alexande Lacazette et Samuel Umtiti aussi. Je pense que Sam a eu une pointe de déception. Ils sont tous les deux en attente t et s'en remettront à la décision finale. Il leur reste une petite chance, il faut s'y accrocher. Nabil était assez objectif sur sa situation. Il n'est pas abattu, il a vu le coup venir mais il y'a forcément une déception. Mathieu Valbuena a aussi été déçu, il sort du groupe au plus mauvais moment. Ses blessures l'ont empêché d'être à plein régime. »

La dernière journée face à Reims

« On a sous-estimé Reims. Cela nous a été fatal, face à une équipe totalement mobilisée avec son stade et sa ville pour aller chercher le maintien. Nous, nous étions démobilisés. On laisse l'adversaire rentrer dans le match à notre place. On n'en veut pas aux joueurs. En leur accordant cette décompression après Monaco, on savait qu'on allait avoir du mal à remobiliser tout le groupe 3 jours avant le match. »

Retrouvez l'émission à 19h30, 22h30 & 23h30 en rediffusion ou en replay sur le site dans la rubrique Medias