medias / Culture Club

Gérald Baticle : "On a la confiance et l’enthousiasme pour faire un grand match"

Publié le 08 mars 2017 à 10:15 par CC

L’entraîneur adjoint de l’Olympique Lyonnais était l’invité ce mardi de l’émission Culture Club sur OLTV. Il en a profité pour lancer l’affiche face à la Roma.

Le groupe avant la réception de l’AS Roma

« On est un peu déçus de notre match à Bordeaux car on y allait pour gagner. Cela ne change rien dans notre préparation du match de Rome, on a vite basculé dans une autre compétition. On a la confiance, la fraicheur et l’enthousiasme pour faire un grand match. Je ne sens pas chez nos joueurs de l’impatience, je sens surtout de l’implication. Tout le monde est dans le projet, concentré, et on sent une hausse de concentration par rapport au championnat.

Ce premier tour face à l’AZ Alkmaar nous a bien installé dans cette compétition. On a vécu le tirage au sort de ces 8èmes de finale ensemble. On attend ce premier match au Parc OL et on se prépare pour le choc. On sent déjà les joueurs concentrés sur le match. »

 

L’adversaire et l’analyse tactique

« C’est un adversaire qui aurait mérité d’être joué plus loin dans la compétition. La Roma est l’une des plus belles équipes encore en course en Ligue Europa. Cela devrait offrir une opposition équilibrée sur les deux matchs. On va affronter une belle équipe et cette affiche est motivante pour les joueurs et pour tous nos supporters.

Le système de la Roma ressemble à celui de la Juventus de Turin, une équipe que l’on a inquiété sur les deux matchs en Ligue des Champions. Ils évoluent dans un système que l’on connaît bien. Florian Maurice les a vu jouer trois matchs. J’ai pu également assister au derby en Coupe contre la Lazio de Rome, on a vu également une dizaine de matchs à la vidéo. Ils ont une animation défensive à trois centraux avec des joueurs de couloirs qui leur permettent de défendre très bas. »

 

 

Le duel Lacazette-Dzeko

« Entre Alex Lacazette et Dzeko, il y aura un match dans le match. Il ne faut pas qu’Alex cherche à surjouer pour répondre à je ne sais quel journaliste. Il doit rester dans son rôle, c’est à dire finir les actions et marquer. En face, il y a un autre joueur de premier plan. Dzeko est un attaquant de grande taille, un peu à la Ibrahimovic, qui est capable de faire des différences balle au pied. Le problème c’est qu’il n’est pas tout seul. Il y a 3 à 4 joueurs qui sont capables de tourner autour de lui. Il y a Nainggolan qui possède une grosse frappe et aussi Salah qui est capable d’éliminer trois joueurs dans une cabine téléphonique. On a des idées sur l’animation défensive à proposer. On sait où il faudra insister. »