masculins / OL - Bordeaux J-2

Gérard Houllier: "ce match m'excite"

Publié le 03 février 2006 à 18:30 par R.B

Un entraînement léger sur le synthétique et dans le froid de Tola Vologe. Ensuite, bien au chaud dans la salle de presse, Gérard Houllier a répondu aux questions de la presse

Gérard un mot sur l’état de santé des troupes lyonnaises ?
« Carew a couru et fait des exercices, mais il ne peut pas taper encore dans le ballon. On verra samedi. Réveillère est bien évidemment forfait pour dimanche et comme sa blessure est une récidive, je ne me fais pas trop d’illusions. Diarra, lui revient dans le groupe que je donnerais samedi après l’entraînement à huis clos. Fred jouera indépendamment du verdict concernant Carew. Il prend de plus en plus ses marques. Il est capable de marquer à tout moment et il n'y a pas eu un match où il n'a pas eu une occasion de le faire. Les gars étaient fatigués à l’issue du match à Ajaccio. Aujourd’hui, cela allait mieux. Ils ont récupéré. Quand je vois la nouvelle blessure d’Anthony, cela me donne des regrets sur le Mercato. Ce n’est pas un problème de niveau des joueurs qui sont alignés mais de nombre ».

Bordeaux ?
« Le match le plus important de 2006 pour l’instant a été celui de Strasbourg. Mon objectif étant d’arriver fin février avec de l’avance au classement. Ce genre de rencontre face à Bordeaux m’excite. Les déclarations de Bedouet dans France Football m'ont un peu énervé... Il ne faut pas exagérer! En cas de succès, il restera de nombreux points à prendre. Si nous en prenons 26, nous serons champions. 26 points lors des 15 derniers matchs, c’est l’objectif de base. Contre cette formation, il ne faut pas se laisser aspirer ; mais avoir le ballon ne signifie pas forcément s’imposer. Le match Bordeaux – Lens en est la preuve avec 60% de possession de balle pour les Nordistes. En même temps laisser le ballon, ce n’est pas notre style. Il faudra jouer juste dans le camp girondin. Je ne peux pas prévoir si cela sera une opposition de styles. Il faudra jouer avec l’esprit de Coupe ; un match de fierté pour faire taire, aussi, les critiques du match aller. Je rends hommage au travail de Ricardo qui en peu de temps a su faire une belle équipe. Ce genre de match est pour les grands joueurs et il se gagnera à 14… j’en suis sûr. cela s'est d'ailleurs produit très souvent cette saison ».

Où en est votre équipe ?
« L’équipe a désormais des ressources tactiques, physiques et morales. Elle peut s’exprimer sur tous les terrains. Les buts peuvent venir de partout et à tout moment. Le fait de ne pas avoir joué à Monaco nous a handicapés au niveau du rythme en première période à Ajaccio. Müller ? J’ai été très content de lui à Ajaccio. Il a fini la rencontre fatigué mais grâce à son sens de l'anticipation, il n'a pas été pris en défau. Enfin, les supporters auront un rôle très important dimanche soir».
Sur le même thème