masculins / OL - Rennes J-1

Gérard Houllier : "Demain, je ferai la fête"

Publié le 17 avril 2007 à 16:08 par SR

Dès demain, l’OL pourrait être sacré champion de France pour la sixième fois consécutive. « Un record qui ne sera pas battu de notre vivant, si ce n’est par nous » affirmait l’entraineur Olympien avant de se rendre à l'entraînement de son équipe.

Le groupe :
Coupet, Vercoutre - Abidal, Clerc, Cris, Réveillère, Squillaci, Berthod, Caçapa, Tiago, Toulalan, Källström, Juninho, Govou, Wiltord, Ben Arfa, Malouda, Baros.

Cette rencontre peut-elle être celle de la libération ?
« Pour plusieurs raisons on souhaiterait faire la fête à Gerland. Déjà parce que nous serons à la maison, ce qui constituerait pour les supporters un cadeau et une récompense à la fois. Nous avons gagné le titre à l’hôtel l’an passé, ce serait bien de l’emporter sur le terrain cette fois-ci. Et puis, plus vite nous l’auront gagné et plus cela nous laissera bien le temps de l’apprécier. Nous avons tous hâte de l’emporter. Gagner un 6ème titre est quelque chose de fantastique. C’est un record qui ne sera pas battu de notre vivant, si ce n’est par nous. Vous savez, lors de mon arrivée ici, cela n’était pas une mince affaire, surtout en perdant Essien, puis Diarra… Quand on est habitué à manger du caviar, on ne se contente pas de foie-gras par la suite. Alors finir deuxième aurait été un échec. »

Un point vous suffirait-il ?
Peu importe les mathématiques, même si on ne prend qu’un point, moi, je ferai la fête. Il faudrait un cataclysme pour voir un club nous barrer la route et je n’y crois pas. On peut se lâcher, on a des points d’avance ! Même si on perd 4-1 contre Rennes on sera quand même champions à la fin de la saison alors il n’y a pas de quoi être crispé. Il ne nous reste qu’un point à prendre sur 7 rencontres mais attention, il n’est pas question de négliger Rennes. C’est la première équipe à nous avoir fait mettre un genou à terre (NDLR : le 17 novembre, Rennes bat l’OL 1-0. 1ère défaite de la saison pour l’OL après une succession de 14 victoires consécutives, toutes compétitions confondues).
Pour moi, le titre à été gagné à Nancy, le 17 mars, lorsque Källström doublait la mise d’une frappe puissante.

Vous lancez-vous à la poursuite des records ?
Le record qui m’intéresse est le nombre de victoires à l’extérieur et non pas le fait d’être champion à 6 journées de la fin du championnat. Je vous rassure, d’ici à la 38è journée, rien ne sera négligé. Ce record, nous l’avons raté de peu l’an passé, il nous reste trois matchs à jouer à l’extérieur, on aura au moins une carotte pour l’emporter.
Sur le même thème