masculins / Stage de Tignes

Gérard Houllier: "le 6ème titre est prioritaire"

Publié le 11 juillet 2006 à 15:11 par R.B

Gérard Houllier a ouvert le bal avec les médias. Satisfait de se retrouver à Tignes, un lieu symbolique, et déjà tourné vers un sixième titre de champion de France...

Alors Gérard, c'est reparti?
"C'est important de se retrouver à Tignes. ce lieu est hautement symbolique. Le but? A la fois physique et mental. cela permet au groupe de se retrouver, aux nouveaux et aux jeunes de s'intégrer. L'absence des internationaux? Cela veut dire d'abord que certains sont allés très loin dans cette compétition. On sait que le début de la saison sera compliqué, mais c'est aussi la vie d'un grand club. je regrette que le championnat français reprenne aussi tôt. J'aurais souhaité une semaine de décalage. Et nous aurions été encore le championnat qui débute en premier. L'OL a demandé officiellement le report du match contre Nantes à la Ligue"

Comment se sont passés les premiers entraînements?
"Très bien. Le groupe travaille depuis le 3 juillet. J'ai été très heureux pour plusieurs raisons de notre match contre Dijon, malgré la fatigue; et je trouve symbolique que le premier but de la saison ait été marqué par un jeune. La préparation sera forcément échelonnée et pas tout à fait pareil que lors des saisons précédentes. Nous allons faire en sorte d'être prêt à une date donnée. Les nouveaux? Ils sont déjà dans le moule lyonnais".

Un mot sur la Coupe du Monde?
"On apprend toujours lorsque l'on est ouvert et passionné. J'ai donc appris beaucoup de petites choses sur le jeu, la gestion. J'ai été surpris de la présence de psychologues dans de noimbreuses sélections. Je ne crois pas beaucoup à ce genre d'apport. Pour le geste de Zidane, j'ai tout de suite compris. Quand il y a trop de pression, il y a parfois une réaction hors norme. Ce geste l'a rendu quelque part plus humain. Un gagneur réagit parfois ainsi. Dommage que cela se produise en finale. Après, tous les joueurs savent qu'ils doivent se maîtriser. Ce n'est pas toujours évident".

Le rôle de Robert Duverne avec l'Equipe de France?
"A l'OL, je lui ai fait confiance. Il y a une confiance réciproque. je savais que Raymond Domenech souhaitait l'avoir à ses côtés. Pour certains joueurs de la sélection, il a été la meilleure recrue du Mondial".

Gérard, quel est votre objectif principal de la saison?
"Un sixième titre de champion. Personne en Europe, dans un championnat majeur, ne l'a fait. C'est l'objectif numéro Un du club. Le championnat, c'est al référence. Il ne faut surtout pas banaliser le gain d'un titre; je peux vous assurer qu'il est très difficile de l'obtenir. Après, il y a les différentes coupes. Là, c'est différent, parce que l'on dépend du tirage au sort, des blessures, des suspensions. Je reste persuader que nous nous serions qualifiés face au Milan AC, si nous avions reçu au match retour. On ne peut pas programmer une saison sur les Coupes. L'objectif restant bien sûr d'aller le plus loin possible".

Vous n'avez pas pris de vacances cet été. Comment vous sentez vous?
"Très bien. Quand vous êtes un entraîneur de haut niveau et que vous êtes passionné, vous ne pouvez pas manqué une Coupe du Monde. Et puis j'ai quand même pu prendre quelques jours de vacances".