masculins / PSV - OL J-2

Gérard Houllier: "le premier match est important"

Publié le 19 février 2006 à 13:35 par RB

Après l'entraînement du matin, Gérard Houllier a donné son groupe de 20 joueurs qui s'envolera lundi pour les Pays Bas. Un Gérard Houllier qui s'est exprimé sur son équipe, sur l'adversaire et sur cette compétition européenne...

Séance vidéo d’abord avant de se retrouver sur un terrain de Tola Vologe. Un entraînement perturbé par un vent violent. Ben Arfa, Clément et Berthod étaient eux avec le groupe CFA en déplacement à Sochaux. Anthony Réveillère ayant pour sa part couru.

Le groupe :

Abidal, Ben Arfa, Benzema, Berthod, Carew, Clément, Clerc, Coupet, Cris, Diarra, Diatta, Fred, Govou, Juninho, Malouda, Muller, Pedretti, Tiago, Vercoutre, Wiltord.

Gérard Houllier

Gérard, un mot sur votre groupe?
« Nous partons à 20 joueurs. Diatta va mieux ; il a pu s’entraîner. Clément, Ben Arfa et Berthod avaient besoin de jouer ce dimanche. Abidal ? Je suis satisfait de son match contre Nantes. Nous avons vu ce qu’il pouvait apporter au collectif. Athlétiquement, je ne me fais pas de souci à son sujet. Il va rejouer mardi soir. Le seul problème qu’il peut avoir concerne la récupération et la concentration dans les moments défensifs critiques. Mais on l’a déjà vu, il est capable de rattraper une erreur ».

Parlez nous du PSV Eindhoven ?
« C’est une équipe très athlétique et très intéressante offensivement. Elle joue souvent avec 3 avants centres (Venegoor, Farfan et Koné). Nous l’avons supervisée à chaque match depuis fin décembre. Dans une confrontation aller-retour, le premier match est important ; et ce n’est pas plus mal de recevoir au retour ».

La Champions League, est-ce un autre monde ?
« Oui. L’expérience est primordiale dans cette compétition. Elle ne tolère aucune erreur, sinon c’est synonyme de but encaissé. Cela réclame plus d’attention, de concentration, de vigilance ; et ce en permanence. Elle exacerbe les qualités individuelles et collectives. Et elle pousse toujours à un moment, au surpassement individuel et collectif. Nous possédons des joueurs comme Juninho, Govou, Coupet, Diarra… qui sont désormais rôdés à cette compétition. Ils sont devenus des piliers de la CL ; et l’OL a pris lui aussi l’habitude de ces rendez-vous européens. Je le répète : l’expérience est importante à ce niveau ».

L’équipe est donc prête ?
« D’abord je rappelle que nous sommes engagés dans un route avec 3 objectifs très forts où nous voulons aller le plus loin possible. Après dans le football, on se prépare au succès mais on ne peut pas le programmer. Parce qu’au jour J, il faut avoir tous les atouts de son côté. D’abord que les meilleurs joueurs soient en forme ; ensuite que la mobilisation te transcende ; enfin, on ne peut pas oublier la part de chance. A partir du moment où il y a 16 équipes en lice, chacun a sa chance. Il faut croire en son étoile. Pas question d’avoir un sentiment d’infériorité par rapport à un tel ou un autre. Il faut aborder les matchs avec confiance et la volonté de s’affirmer. Quant au sentiment de revanche… c’est un sentiment de cour d’école… »

Guus Hiddink ?
« Je le connais depuis 10 ans. C’était lors du Championnat d’Europe des Nations. Je travaillais pour l’Uefa et lui était le sélectionneur des Pays Bas ».

Grégory Coupet

Le gardien international était d’abord satisfait de la victoire face à Nantes. « Cela était important de retrouver le succès, surtout avant ce match à Eindhoven. Ces 3 points ont été la meilleure des préparations. » Alors ces retrouvailles ? « Nous avons une grande volonté de jouer ce match ; nous sentons tous qu’il y a autour de nous une grande attente. La première phase de cette Champions League s’était remarquablement bien passée, mais elle est derrière nous. Revanchard ? Oui, par rapport à nous. La frustration a été difficile à accepter. Nous voulons franchir un cap. Le PSV ? C’est une équipe solide ; elle a le don de faire déjouer l’adversaire ; elle est très mobile. Il y a de très bons éléments et des meneurs d’hommes dans ce collectif. Nous il faudra que nous soyons plus réalistes aux moments opportuns ».

« Greg » conclut en insistant sur la notion de match aller mardi soir. « Ce serait bien de ne pas perdre sans oublier pour autant que nous jouerons chez nous au retour. Il faudra donc éviter de trop de livrer en étant bien en place défensivement. Pas question de se pénaliser mardi soir ».
Sur le même thème