masculins / OL - Nantes J-1

Gérard Houllier quitte l'OL

Publié le 25 mai 2007 à 19:00 par R.B

Le président Jean-Michel Aulas et Gérard Houllier ont tenu une conférence de presse pour annoncer le départ de l’entraîneur lyonnais…

Jean-Michel Aulas :
« Depuis quelques temps, Gérard s’interrogeait sur la lourdeur de la tache à l’OL. La saison 2006-2007 restera parmi les plus belles, si ce n’est la plus belle. Un parcours révélateur de la qualité de la saison. Gérard m’a demandé mercredi soir de bien vouloir accepter de le libérer une année avant la fin de son contrat. J’ai donc après réflexion et en pensant à l’avenir, accepter sa demande. Je voudrais donc le remercier ainsi que patrice Bergues qui lui arrivait en fin de contrat. J’ai travaillé avec Gérard dans un très bon état d’esprit. Je voulais rendre un hommage vibrant à l’entraîneur et à l’homme ».

Gérard Houllier :
« Tout s’est passé dans un très bon climat. J’ai pris ma décision à Athènes. J’ai longtemps vacillé avant de prendre cette décision. J’ai piloté la Formule 1 qui a gagné 4 grands prix avec ce 5ème titre d’abord, un record, et ensuite le 6ème historique pour les raisons que vous savez. Nous avons progressé pendant ces 2 saisons. Certains joueurs ont aussi progressé grâce au travail du staff et peut-être grâce à ma philosophie du jeu. Il y a peut-être un nouvel élan à apporter sur une durée de 3 ans ; ces 3 ans qui seront importants pour l’avenir du club. Moi, je ne me sentais pas de rester. J’ai vécu 2 saisons exceptionnelles qui m’ont rappelé ce que j’ai vécu à Liverpool. Je tiens à remercier les supporters, vraiment formidables. C’est uniquement pour raisons personnelles que je pars, pas des raisons de santé. J’ai besoin de faire un break, le point. Je n’irais pas dans un autre club en France et à priori pas, non plus, dans un club étranger. Dans l’immédiat, je vais prendre des vacances. J’ai besoin de repos. Je ne pars pas parce que je n’ai pas assez de garanties, de pouvoir, de problèmes avec certaines personnes. Les tensions ? La route du succès passe par des tensions. L’avenir ne sera pas plus difficile pour l’OL. L’équipe va continuer de progresser et je suis convaincu qu’elle va briller encore plus en Champions League. C’est la fin de cycle d’un entraîneur à l’OL. Je n’ai pas le temps et l’énergie pour m’investir sur une durée plus longue ».

Après leurs propos, le président et l’entraîneur ont répondu aux médias.

Gérard, quel est votre plus grand souvenir ?
« Il y en a beaucoup. Parmi ceux-ci, je pense à notre victoire à Eindhoven. Et quelle fête le week-end dernier à St-Tropez ».

Est-ce que cela sera particulier contre Nantes ?
« Forcément. Nous voulions que les supporters le sachent avant. A l’OL, j’ai continué à faire progresser la machine. Il n’y a pas eu de rupture. J’en profite pour remercier tout le monde au club et aussi les médias. Un mot à mon successeur ? Qu’il fasse confiance aux joueurs ».

Jean-Michel Aulas où en êtes-vous du successeur de Gérard?
« J’ai toujours dit que nous étions en alerte. Gérer, c’est prévoir. Ce sera dur de faire mieux, mais on va le faire avec passion. Je rappelle que nous avons remporté 6 titres de champion avec 3 entraîneurs différents et j’ai pour ambition d’en remporter un 7ème avec un 4ème. Les entraîneurs qui veulent venir sont nombreux. Ce n’est pas la peine de téléphoner. On va essayer d’avoir le réflexe pour réagir très rapidement. Les bases sont là. Le groupe va bouger, mais il ne sera pas bouleversé. Le successeur ? Cela ira très vite. Il sera connu dans moins d’une semaine ».
Sur le même thème