feminines / OLfeminin - PSG

Gérard Prêcheur : « Mentalement, on a pris un plus sur les deux finales à venir »

Publié le 13 mai 2017 à 17:45 par RB / YM

L'entraineur Gerard Prêcheur et les joueuses d’OL féminin sont revenus sur la victoire contre le PSG lors de l’émission d’après-match sur OLTV.

Gérard Prêcheur : « Le weekend dernier, nous avions fêté le titre sur une faute administrative. C’était un peu frustrant. Ce soir, l’ordre est rétabli. On s’est rattrapés du match aller. Nous sommes champions de France sportivement et techniquement parlant. Mentalement, on a pris un "plus" sur les deux finales qui viennent. Mais on connaît la force de coach de Patrice Lair. J’attends de voir pour Alex (Morgan) car, malgré un effectif pléthorique, c’est la troisième joueuse de percussion que l’on perd. »

papierinterieurbouhaddi

Sarah Bouhaddi : « Psychologiquement, on prend des points ce soir. Mais un match de championnat est différent d’un match de Coupe. Après les deux défaites à domicile en Ligue des Champions, on voulait se racheter. C’est chose faite ce soir. On a fait un gros travail collectif pour nous améliorer. Il faudra être vigilantes quand même lors de ces deux finales. »

papierinterieurthomis

Elodie Thomis : « Quand on a besoin de moi j’essaie de répondre présente. Je serais toujours à 100% pour l’équipe. Ce soir, j’ai joué mon jeu. J’ai été dangereuse et quand j’ai des ballons je vais les chercher. C’est mon truc. J’ai galéré avec les blessures mais je récupère bien, c’est l’essentiel. »

papierinterieurabily

Camille Abily : « On avait en travers de la gorge la défaite à l'aller (0-1). On s’est rattrapées. On a gagné ce championnat grâce au terrain. On a été très efficaces devant en première mi-temps et on a géré la deuxième. Pour les finales, les Parisiennes seront revanchardes. À nous d’être vigilantes et décisives. »

papierinterieurlair

Patrice Lair (entraîneur PSG) : « Notre équipe a été solidaire mais on se fait surprendre sur deux attaques rapides. On sait que l’OL est supérieur et on n’a pas su trouver la parade aujourd’hui. Mais il y a quand même du positif car on n’a pas pris de buts en seconde période. Je ne suis pas catastrophé, j’y crois toujours. Mes joueuses n’ont pas lâché face à une équipe d’une autre planète. Lyon a un gros effectif. C’est une très belle qui sera très difficile à battre en finale de Coupe de France et de Ligue des Champions. Mais ça reste un match de football et tout est possible. »

Sur le même thème