masculins / OL - AJ Auxerre J-1

Giovane Elber : "Je prends mes marques"

Publié le 12 septembre 2003 à 17:01 par Sèv.R

- A quelques heures de ce début à Gerland, une appréhension ?

- Je suis un peu anxieux de débuter à Gerland, mais j'espère ne pas décevoir ce public qui m'attend, et surtout prendre ces trois points qui sont très importants sur notre pelouse.



- On vous voit beaucoup discuter avec Juninho, il vous a un peu parlé de l'ambiance à Gerland ?

- Le jeu pourrait déjà être aujourd'hui, Juninho m'a déjà tellement parlé de ce match, d'Auxerre, du public, de l'atmosphère. Donc je suis déjà prêt, le match pourrait être ce soir déjà.



- Giovane, est-ce que vous vous dites que ces débuts à Gerland doivent coïncider avec une victoire, mais aussi avec un but ?

- Bien sûr c'est important pour moi de marquer, je suis un attaquant ! Mais le plus important c'est toujours de collaborer à une victoire, d'être là, d'aider mes coéquipiers, ça c'est le plus important.



- Vous risquez de vous retrouver aux côtés de Sidney Govou, vous avez très peu joué avec lui, qu'en pensez-vous ?

- On a joué ensemble contre le Servette en première période, c'est un très bon joueur. Personne n'a oublié le match contre Munich ici à Gerland,. J'espère qu'on va bien collaborer pendant ce match.



- Avez-vous trouvé vos automatismes avec le reste de l'effectif ?

- Oui, petit à petit je prends mes marques, je suis là depuis dis quinze jours et je retrouve tout ça pas à pas. J'ai déjà fait un bon match la semaine dernière face au Servette. Les automatismes reviennent petit à petit.



- Qu'avez-vous travaillé sur les entraînements ces 15 derniers jours ?

- Ce que j'ai fait c'est simplement de l'entraînement, de l'observation. J'ai observé mes coéquipiers. Et je peux dire qu'aujourd'hui je suis à 80%. Il me reste ces 20% que je vais acquérir petit à petit.



- Giovane, est-ce que d'une façon générale vous vous souciez de l'adversaire qui seront dans votre zone de jeu comme la charnière Mexes – Boumsong pour ce samedi, ou est-ce que vous ne faites pas attention à ça ?

- Je respecte tous les adversaires, quels qu'ils soient. Je sais quelles sont mes faiblesses, quelles sont mes forces. Je respecterai tout le monde, et j'espère vous montrer mes forces pendant ce match-là.



- Quel souvenir avez-vous de Gerland, et du public Lyonnais ?

- Je me rappelle que le public avait été très important lors de ce match contre le Bayern. J'espère qu'ils le seront demain à nouveau pour nous aider à conquérir les trois points, qui sont aujourd'hui importants."



S.R

Sur le même thème