masculins / Transferts

Gregory Coupet à l'Atlético Madrid !

Publié le 04 juillet 2008 à 19:10

Le transfert de Grégory COUPET s’est concrétisé aujourd’hui ! Toute l'équipe d'OLTV et d'olweb.fr lui souhaite bonne chance pour la suite de sa carrière. Nous avons rencontré Marino Faccioli qui évoque les conditions de ce transfert.

Le transfert de Grégory COUPET s’est concrétisé aujourd’hui. Dans quelles conditions ?
« Le montant du transfert est de 1,5 M € auxquelles pourront s’ajouter des incentives pour un montant maximal de 500 000 €. »

Il y avait pourtant une clause à 3 M € ?
« Bien sûr mais d’une part nous n’avons pas reçu beaucoup de propositions, d’autre part le Président Jean-Michel AULAS souhaitait privilégier le choix de Greg. Quand le 16 juin, Greg nous a dit qu’il voulait aller à l’Atletico, nous nous sommes efforcés de trouver le meilleur accord pour son transfert mais les discussions ont été tronquées dès le départ car certains avaient dit au club madrilène que Greg était libre !».

D’où ces deux semaines de négociation ?
« En fait, tout a commencé le jeudi 16 juin quand Greg a informé Jean-Michel AULAS qu’il était à Madrid pour rencontrer les dirigeants de l’Atletico et visiter les installations. Le Président l’a, bien entendu, autorisé à discuter avec l’Atletico et nous avons-nous-mêmes autorisé l’Atletico à engager les discussions avec lui. Par contre, nous avons dû attendre jusqu’au mardi 24 pour avoir des nouvelles du club espagnol et jusqu’au mercredi 25 pour un premier rendez-vous à Lyon ».

L’Atletico vous a alors fait sa première offre ?
« Oui, 250 000 € pour l’un des meilleurs gardiens du monde. Je leur ai dit que c’était indécent et irrespectueux pour Greg qui, heureusement, assistait à l’entretien. Après quelques heures, ils ont proposé 1 M €, proposition que nous avons refusé. »

Pourtant le vendredi 27, Grégory COUPET était de nouveau à Madrid pour passer la visite médicale ?
« Effectivement, ses agents m’ont appelé dans la journée du 27 pour dire que Greg était sur place et que l’Atletico recherchait de nouveau un accord. Quelques heures plus tard, nous avons reçu une nouvelle proposition pour un montant, cette fois, de 1,5 M € avec 0,5 M € d’incentives, mais avec des modalités de règlement inacceptables. Puis vers 22 H, le club espagnol nous a fait une nouvelle offre améliorant sensiblement ces modalités.
Dans le même temps, Greg envoyait un texto à Jean-Michel AULAS pour lui dire qu’il souhaitait que le transfert se concrétise rapidement. Etant en séminaire à l’étranger, Jean-Michel AULAS a répondu par texto à Greg qu’il voulait lui aussi que tout soit bouclé rapidement et qu’il donnait carte blanche à Bernard LACOMBE, Thierry SAUVAGE et moi-même pour trouver la meilleure solution.
J’ai alors rappelé l’Atletico pour donner notre accord mais quand j’ai abordé la question des garanties de paiement qui sont indispensables dans un tel cas, ils sont revenus à leur proposition antérieure puis devant notre refus, ils ont stoppé les négociations ».

Les ponts ont effectivement été rompus ?
« Oui, mais de leur fait. Jusqu’à ce que mercredi dernier l’agent de Greg m’informe que l’Atletico était toujours intéressé, mais sur la base de leur offre de vendredi que nous avions refusée !
Comme Jean-Michel AULAS s’était engagé envers Greg à ce que l’O.L. fasse le maximum pour le satisfaire, il a donné son accord pour une contreproposition dans laquelle nous demandions à l’Atletico de simplement revoir ses modalités de règlement en acceptant un premier versement dès maintenant, et tout en nous donnant les garanties nécessaires. Nous avons fini par avoir l’ensemble des documents vers 18H cet après-midi. Le transfert pouvait donc enfin être effectif. »