masculins / OL - ASSE J-5

Grégory Coupet : "Ce sera bon pour le derby"

Publié le 09 octobre 2006 à 19:45 par BV

Grégory Coupet se montre optimiste quant à l'évolution de sa blessure au doigt. Il évoque également le derby qui se déroulera samedi et se réjouit de la prolongation de contrat de son partenaire d'entraînement, Rémy Vercoutre.

Pouvez-vous nous donner de vos nouvelles ?
Cela pourrait aller mieux. J’aurais aimé jouer mercredi (avec l’équipe de France contre les Iles Féroé) mais j’ai un petit souci avec mon doigt (traumatisme à l’extrémité de l’index gauche). C’était trop douloureux pour que je puisse tenir ma place. C’était trop « limite ». Je préfère ne pas prendre de risque. Je dois désormais me préserver pour pouvoir jouer samedi.

Comment vous-êtes vous fait cela ?
Sur une sortie aérienne. Je ne sais même plus qui m’a tapé dans le doigt et m’a ainsi écrasé la phalange. Le lendemain, mon doigt avait doublé de volume. Il faut désormais attendre que l’articulation aille mieux, que le doigt se dégonfle et devienne moins sensible.

Allez-vous pouvoir tenir votre place samedi ?
Ce sera bon pour le derby. On a fait des radios dimanche matin. Il n’y a pas de problème. On a eu très peur qu’il y ait un problème au niveau osseux. Il n’y a désormais rien à faire de plus qu’attendre que le doigt dégonfle. Il faut désormais de la patience. Cela n’est pas si mal car cela devrait me permettre de faire un gros travail athlétique.

Comment voyez-vous la rencontre de samedi ?
C’est un derby. C’est donc plus qu’important. C’est important à nos yeux mais également aux yeux de nos supporters. Durant de tels matchs, il y a toujours un enjeu important, de grosses ambiances et une envie de briller. C’est excitant.

Ce sera même plus qu’un derby car ils sont 4e au classement.
Non. Cela reste un derby quoi qu’il arrive. Même si une des deux équipes avait occupé la dernière place, lors d’un derby il n’y a plus de classement. Il s’agit d’un match à gagner absolument car la suprématie régionale est en jeu.

La saison dernière, ils avaient été un peu vexés de la façon dont vous aviez fêté vos buts. Etait-ce un manque de respect ?
Non. S’ils l’ont pris comme cela, on s’en excuse. Ce n’était pas du tout dans ce but là. Nous sortions d’une grosse saison durant laquelle il n’y avait jamais eu d’euphorie. Dès lors que nous avions obtenu ce titre de champions, nous sommes devenus plus exubérants. Nous avions fait notre travail. A partir de ce moment là, ce n’était que du plaisir. Ce n’était donc pas du tout dirigé contre eux. Lors d’un derby, on a avant tout envie d’être sobres et efficaces.

Ce match sera-t-il plus important que votre déplacement à Kiev ?
On ne peut pas faire d’impasse. Lorsque l’on vise un titre de champion, les 3 points priment. Ils sont 4e au classement, ce sera donc un « super match » car on a des arguments à faire valoir. C’est une belle équipe, très efficace offensivement. Il y a donc beaucoup de respect mais également beaucoup d’envie.

Redoutez-vous le duo Piquionne-Ilan ?
… Feindouno, Dernis, Janot qui est en grande forme. Ils ont une très belle équipe. Cela va être un match engagé et indécis.

Rémy Vercoutre a prolongé. Cela vous fait-il plaisir ?
Bien sûr. J’en suis très heureux. Tout d’abord parce qu’il s’agit d’un très bon gardien pour l’Olympique Lyonnais mais également pour moi car c’est un joueur qui se donne énormément à l’entraînement. Il développe les mêmes vertus que moi. Nous sommes sur la même longueur d’onde. Il y a entre nous une vraie complicité. C’est donc un grand plaisir de poursuivre le chemin ensemble.

Pensez-vous que Jérémie Janot soit loin de l’équipe de France ?
Il peut y prétendre. Ses performances doivent l’en persuader. Il y a une extraordinaire génération de gardiens qui arrive.