masculins / OL 3 - Real Madrid 0

Grégory Coupet est « plus léger ce matin»

Publié le 14 septembre 2005 à 15:19

[IMG6611L]Lendemain de match comme celui-ci, on feuillette les journaux. On se repasse les images. On re-visionne les buts, les détails…Gregory <b>Coupet </b> se sent plus léger ce matin, il savoure ces instants… trop court puisque Bordeaux-OL arrive dare-dare. <b>Juninho</b>, lui, est déjà tourné sur la rencontre en Gironde.

Lendemain de match comme celui-ci, on feuillette les journaux. On se repasse les images. On re-visionne les buts, les détails…Greg « Coupet » se sent plus léger ce matin, il savoure ces instants… trop court puisque Bordeaux-OL arrive dare-dare.

Alors « Greg », n'y a-t-il pas un peu de fierté ce matin ?

"Légèreté plutôt. Je me sens léger…ces matinées sont agréables à vivre. On se gargarise à écouter les radios et feuilleter les journaux. On sait que l'on a une journée pour bien profiter avant de se remettre dans le bain de la ligue 1 contre Bordeaux. Hier soir, beaucoup d'images se sont bousculées et le sommeil a été dur à trouver. Ce matin, on ne ressent même pas la fatigue.

Le résultat de ce match important médiatiquement a du en surprendre plus d'un. Certaines personnes ayant manqué la rencontre ont du croire que les scores étaient inversés. Pour nous c'est un coup d'éclat mais pas une fin en soit. Nous sommes dans un mini championnat et malgré une défaite 3-0 à Lyon, le Real peut bien gagner cette Ligue des Champions en mai prochain.

Pas d'euphorie ? On connaît cette ligue des champions et on sait à quoi cela tien. Ce n'est pas le fait de battre le favori du groupe qui nous rend automatiquement qualifié. Rosenborg a fait une grosse prestation donc il faudra être prudent en déplacement chez eux. L'important est de ne pas avoir grillé un joker à domicile.

On était conscient de nos capacités et de nos valeurs. On souhaitait leur imposer un gros collectif et c'est ce que l'on a réussi à faire en résistant bien derrière. De notre côté nous avons notre Robinho, notre Beckham… on a beaucoup d'armes à faire valoir durant tous ces matchs.

Il n'y a pas eu de panique, l'équipe a fait preuve de maturité, de sérénité et de maîtrise collective. On ne s'est pas crispé au fil des minutes qui s'écoulaient contrairement à ce que je pensais. La charnière centrale et toute l'équipe se sont montrées extraordinaires en défense.

Lyon Galactiques ? Non. Je pense que cela doit peser pour les Merengue plus qu'autres choses. Ces joueurs ont beaucoup de talent, un talent qu'il faut respecter.



Bordeaux ? C'est un prétendant au titre cette saison. Les Girondins ont une belle cadence et se montrent assez efficace en ce début de championnat. L'OL possède un effectif capable de compenser tous les efforts consentis hier. Voila pourquoi l'on va en Gironde avec beaucoup d'ambition. Bordeaux possède un bon stade avec une grosse ambiance, c'est préférable de continuer dans cette cadence plutôt que d'affronter un promu. C'est plus facile pour nous".





Juninho, lui, est déjà tourné sur la rencontre en Gironde : « Belle victoire, belle soirée. Cela va rester dans la mémoire des supporters, dans l'histoire du club… mais cela ne va rien changer pour nous sur le terrain. C'est simplement une belle victoire qui nous permet de prendre trois points dans ce mini championnat. Aujourd'hui est un jour comme les autres pour moi, je continue à bosser de la même façon et prépare déjà une rencontre qui s'annonce difficile en Gironde. Il faut que l'on garde notre sérieux car il reste beaucoup de choses à faire.

Lyon prend plus de place et cela surprend sûrement. Tardivement peut-être mais Lyon a droit à sa place. On utilise comme prétexte que Lyon n‘a pas encore gagné de Champions League pour être reconnu à sa juste valeur… Je ne fais pas attention à cela et l'équipe continue son chemin, une équipe qui arrive à rester régulière chaque année, ce qui n'est pas une mince affaire.

Les Brésiliens ? On n'a pas parlé de la rencontre hier. On avait déjà abordé le sujet en sélection. Le souci c'est que je me suis retrouvé seul alors qu'il y avait 4 Madrilènes. C'était dur, mais avec bon état d'esprit. »



SR

Sur le même thème