masculins / Créteil - OL J-2

Grégory Coupet fait son retour

Publié le 04 janvier 2008 à 13:26 par R.B

Grégory Coupet fait son grand retour. Il n’avait joué jusque là que le premier match de la saison (Trophée des Champions). Il s’est exprimé sur ce retour qu’il sait attendu par lui, bien sûr, mais aussi par tous les amoureux et spécialistes du ballon rond…

Greg a bossé comme un damné pour retrouver l’usage de ce genou gauche qui lui a faussé compagnie début août lors d’une séance d’entraînement sous la pluie. 5 mois plus tard, il est opérationnel.

Alors ce retour Greg, c’est pour dimanche ?
« En effet, c’est reparti. Les sensations sont très bonnes. Il ne me manque plus que la compétition. Il est important désormais d’enchainer les matchs. Je commence en fait ma saison. Je suis soulagé, simplement heureux de revivre la pression des matchs. Je suis plutôt serein. Je peux compter sur mon expérience. Pendant ma rééducation je n’ai manqué de rien, mis à part la compétition. Il n’y a pas d’excitation. Je suis serein. Je sais à quoi m’attendre ».

As-tu des doutes ?
« Bien sûr. Je voudrais que tout le travail effectué paie, que cela se voit. Je veux m’imposer comme avant. La balle est dans mon camp. Il va falloir que je sois bon sur la régularité. A moi de reprouver ma valeur. Je ne me suis jamais senti installé. Pas le droit à l’erreur comme pour tous les joueurs et plus particulièrement pour les gardiens de but. C’est encore plus vrai pour moi. J’ai perdu 5 mois que je ne retrouverai jamais. Alain Perrin a dit que j’étais à 97%. Moi, j’ai envie de dire à 90%. Mon objectif, c’est de me rassurer et de faire rejaillir cela sur le groupe. Je n’ai pas discuté avec Rémy. On connaît tous les règles du jeu. Il a été bon pendant 5 mois. A moi d’en faire autant ».

La Coupe de France est-ce important pour vous ?
« Oui, la Coupe me tient à cœur, même si l’OL n’a pas souvent réussi cers dernières saisons dans cette compétition. Face à Créteil la confiance doit rimer avec méfiance. Je sais que Créteil ne sera pas un simple morceau. En étant champion de France depuis 6 saisons, nous avons tout à perdre. Dans les matchs de Coupe, il faut savoir se transcender le Jour J".

Pour conclure que retirez vous de ces 5 mois ?
« Une étape dans ma vie ; une autre aventure. Elle me rendra plus fort mentalement. Ma fierté ? De m’être relevé ».
Sur le même thème