masculins / OL - Nice J-2

Grégory Coupet ne jouera pas avant 2008

Publié le 13 décembre 2007 à 16:27 par BV

Grégory Coupet ne rejouera pas en compétition officielle avant le début de l’année 2008. Le portier lyonnais l’a annoncé aujourd’hui avant l’entraînement.

« Avec l'accord du coach, j’ai pris la décision de rester tranquille jusqu’à la fin de l’année 2007, par respect pour le groupe mais également pour moi, a-t-il déclaré. Il me manque beaucoup de choses pour postuler à un rôle de titulaire. Il me faut retrouver de l’amplitude, de la vitesse d’exécution. J’ai des paliers à franchir et de la confiance personnelle à retrouver. Je dois arriver à jouer sans me poser de questions, sans penser à mon genou. On va travailler et on reprendra en janvier pour réaliser une grosse moitié de saison, (…) pour la commencer pied au plancher ».

Samedi, le portier international avait gardé les buts de l’équipe réserve de l’OL face à Besançon (0 – 1), laissant imaginer un retour rapide dans le groupe. Sa réintégration n’est pourtant pas d’actualité. « Il n’y a pas urgence, a-t-il confié. S’il avait fallu "faire le pompier", s’il y avait eu des soucis au sein du groupe, on aurait pu prendre une décision différente, mais Rémy (Vercoutre) fait du super boulot. J’en profite donc pour continuer à bien travailler afin de revenir à mon meilleur niveau, même si la pression des matchs et du collectif me manque. J’ai hâte de revenir mais je dois être conscient de mes capacités : en ce moment, je ne suis pas à 100%, plutôt à 70% ».

[IMG40028#R]« Greg » ne disputera pas non plus la prochaine rencontre de CFA, sur la pelouse de Jura-Sud : « ce n’est pas une expérience nécessaire. C’est un niveau trop différent de celui de la Ligue 1. J’ai plus à gagner à m’entrainer avec le collectif ». Prochain rendez-vous donc pour lui, la coupe de France début janvier.

Le portier lyonnais est également revenu sur la qualification de ses coéquipiers pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions au terme d’ « une soirée extraordinaire » qui « s'est jouée sur pas grand-chose car cela aurait pu basculer dans un sens comme dans l’autre ». « Personnellement, cela me permet d’espérer une année 2008 avec beaucoup d’objectifs, s'est-il réjoui. On revient de loin puisque l’on était vraiment au pied du mur. On peut maintenant espérer le meilleur. En tout cas, il faut se baser sur l’expérience que l’on vient de vivre. Cela n’assure pas une qualification pour les quarts de finale mais cela donne espoir. Il va falloir s’appuyer sur ces moments-là pour exister et être plus forts. »