masculins / Culture Club

Gueïda Fofana était dans Culture Club

Publié le 11 mars 2016 à 10:02 par SC

Le milieu de terrain olympien était pour la première fois de la saison l’invité de Héloïse Basson et Serge Colonge. Retour sur les moments forts de l’émission.

Le bout du tunnel…

« Ca fait quelque mois que j’alterne entre les entraînements et les soins. On arrive à la fin du processus. Je suis de mieux en mieux. J’espère que ça va continuer. Il fallait prendre une décision concernant ma cheville. Ca fait quatre semaines que j’enchaîne les entraînements avec le groupe. C’est une bonne chose. C’est toujours difficile d’être éloigné des terrains. On a eu un peu peur en janvier. Mais heureusement ma cheville passait des caps… Ca m’a permis de me connaître et de savoir ce que j’étais capable de faire. On puise notre force mentale dans nos proches, dans la foi, dans d’autres petites choses. Il y a une carrière en jeu mais ce n’est pas une question de vie et de mort. Il faut relativiser. J’ai déjà eu envie de lâcher. Je ne voulais pas avoir de regret à la fin. »

Du doute, de l’appréhension ?

« Je ne me pose pas la question de la rechute. Je veux reprendre du plaisir dans mon métier. Il n’y avait pas d’appréhension. Je vois ce que ça donne. Je n’ai rien à me reprocher sur l’état d’esprit. Le reste, je ne maitrise pas. J’ai pris la décision de me battre. Je vis au jour le jour… Le quotidien de footballeur change. Ce n’est plus la même chose. C’est très dur à vivre la rupture avec le groupe... Je ne m’étais jamais blessé avant. Ca fait tout drôle. »

Le prochain match à Rennes

« Il y a des prestations de qualité, notamment les deux dernières à domicile. Rennes est en pleine forme avec quelques joueurs en feu. Il faudra faire un résultat là-bas... Dembelé est le danger numéro un. C’est vraiment très fort. Il porte le Stade Rennais…»

Le retour de Nabil Fekir

« Je lui ai donné quelques conseils lorsqu’on était ensemble en soins. C’est surtout au niveau mental et de l’état d’esprit. Il y a une certaine rigueur à avoir si on ne veut pas exploser. Ça fait plaisir de voir un tel joueur revenir. »