masculins / OL - Le Havre J-1

Halte au gaspillage !

Publié le 14 février 2009 à 14:05 par R.B

4 nuls de rang à domicile, 10 points de perdus au total chez lui, le champion de France doit impérativement retrouver le chemin de la victoire en accueillant une lanterne rouge qui n’a pas encore abdiqué l’espoir du maintien…

« La plaisanterie » a assez duré ! Il faut en effet remonter au 17 novembre dernier pour trouver trace d’une victoire lyonnaise à domicile en championnat. C’était Bordeaux. Depuis la visite girondine, 4 nuls de rang… 2 petits buts… cela fait désordre, même si de nombreuses explications justifiées sont recevables. Avant de recevoir Le Havre, on peut déjà se demander si le milieu de semaine consacré aux équipes nationales ne va pas perturber le club olympien qui a vu 9 des siens, 6 ont joué, en vadrouille…

Soyons exigeant par avance, cela ne doit pas être une excuse. Victorieux à Caen, Grenoble et Nice, l’OL n’a pas encore bonifié dans la foulée ses succès à l’extérieur. Il serait temps avec la menace bordelaise, parisienne, phocéenne, toulousaine, lilloise. Il serait temps aussi de marquer des buts sur la pelouse de Gerland. Karim Benzema ne l’a plus fait depuis la venue de Bordeaux.

Le Havre ne compte que 15 points en 23 journées. A priori un total conduisant directement en L2. Mais, ces Normands sont toujours vivants. Ils ont changé d’entraineur ; ils se sont renforcés au mercato ; Alassane marque des buts importants comme celui qui a donné la victoire 1 à 0 face à Rennes à la 90ème minute de jeu. Ce HAC, condamné, n’a plus rien à perdre pour peu que sa défense soit moins perméable (40 buts encaissés)."Un miracle peut arriver... pour ma part, je suis dans l'immédiat..." Frédéric Hantz a ainsi résumé sa pensée (France Football du 13 février). Malheureusement, l’équipe normande sera privée de Dieuse et Aït Ben Idir, suspendus.

Du côté du leader, aucun retour de l’infirmerie que Fabio Santos vient une nouvelle fois de rejoindre. Mensah devrait remplacer le Brésilien. Grosso et Piquionne ont purgé leur match de suspension. Revenu à un 4-3-3 traditionnel à Nice, Claude Puel va-t-il rester sur cette idée souvent gagnante en sachant, notamment, que Makoun, Toulalan, Källström ont joué en milieu de semaine ? Peut-il choisir une autre solution avec par exemple un Ederson ou un Pjanic derrière Benzema ?

L’OL a les moyens pour s’imposer dans tous les cas de figure, garder, voire améliorer sa place de leader avant le déplacement à Nancy... et la réception du Barca. Alors… halte au gaspillage