masculins / Rennes - OL J-2

Hatem Ben Arfa : "La confiance est toujours là"

Publié le 22 novembre 2007 à 16:29 par BV

Hatem Ben Arfa est rentré de Kiev ce matin à 5h. C'est donc les traits tirés par la fatigue qu'il s'est présenté cet après-midi devant les journalistes pour évoquer l'équipe de France, Rennes et ses retrouvailles avec Sylvain Wiltord.

Comment avez-vous vécu cette période internationale ?
Etre avec l’équipe de France est toujours un plaisir. On est restés une semaine au Château de Clairefontaine, dans une bonne ambiance. Sur un plan personnel, j’ai poursuivi ma découverte du groupe France. Lorsque l’on débute et que l’on est appelé, on ne fait que découvrir. Par exemple, au lendemain de la qualification pour l’Euro (samedi après la victoire 2 buts à 1 de l’Italie aux dépens de l’Ecosse), tous les joueurs ont préparé le match face à l’Ukraine comme une grande rencontre internationale à gagner, prouvant que tous les matchs sont importants et qu’il faut à chaque fois tout donner.

Pensez-vous à la liste des 23 pour l’Euro ?
Il va falloir la viser mais cela passe par de bonnes performances avec le club. Je vais tout donner pour mon équipe. Si je suis performant avec l’OL, l’équipe de France viendra toute seule. Maintenant, je suis à 100% avec l’OL avec en ligne de mire les matchs contre Rennes et Barcelone.

Justement, comme abordez-vous cette rencontre face à Rennes ?
On va tous se regrouper, et aller dans le même sens pour l’emporter contre Rennes et ainsi bien se préparer pour Barcelone. Même si on a perdu face à Marseille, la confiance est toujours là car on était sur une bonne série.

Avec le recul, comment analysez-vous la défaite face à Marseille ?
On s’est procuré beaucoup d’occasions mais le gardien de l’OM (Mandanda) nous a posé beaucoup de problèmes. Cette défaite est maintenant oubliée. Tout le monde s’est changé les idées. C’est fini, c’est du passé. Il faut se projeter vers l’avenir.

Quel regard portez-vous sur le Stade Rennais ?
C’est une équipe qui marche bien, qui a fait un bon recrutement avec des joueurs d’expérience comme Leroy ou Wiltord, une équipe qui sera bien classée en fin de saison car elle a un « bon petit jeu ». Rennes est une formation équilibrée, dure à jouer.

Face à eux, les attaquants lyonnais vont retrouver John Mensah, l’un des meilleurs défenseurs de France selon Juninho. Est-ce également votre avis ?
Oui. Il était déjà là l’année dernière. Il me fait penser à Essien. Il a le même gabarit, il est lui aussi ghanéen. Mais Il aura face à lui une grosse équipe. A nous de jouer notre jeu en pensant à être efficaces, en pensant surtout à nous.

Avez-vous le sentiment que l’équipe est très dépendante de la réussite de ses jeunes attaquants ?
Offensivement on marque beaucoup de buts : c’est une bonne chose. Certains affirment que l’on défend moins mais je ne pense pas que ce soit le cas. On attaque surtout en contres. On procède ainsi plus sur des contres que sur des attaques placées. Pour l’instant cela nous réussit. Mais la tactique n’est jamais « tout pour l’attaque ». Il faut un équilibre.

A Rennes, vous allez retrouver Sylvain Wiltord. On imagine que cela doit vous faire plaisir.
On va le retrouver avec beaucoup de bonheur. « Nino » est un joueur qui a marqué le club. C’était un bon coéquipier et un bon ami. Sur le terrain, c’est une menace. Tant avec ses déplacements qu’avec son sens du but, il peut faire la différence à tout instant. Lorsque je suis arrivé à Lyon, il venait de signer. On était dans le même hôtel. A ses cotés, j’ai pu voir son professionnalisme. Il a 33 ans mais il s’entraîne toujours comme un gamin de 15 ans. Il s’épanouit sur le terrain. C’est un exemple.
Sur le même thème