masculins / Culture Club

Houssem Aouar : « Porter le numéro 8 est une fierté et un lourd héritage »

Publié le 07 septembre 2017 à 19:15 par SC

Le milieu de terrain lyonnais était l'invité de Culture Club ce jeudi. Houssem Aouar a notamment évoqué le début de saison et le match face à Guingamp.

Une semaine de travail avant la reprise 

« On se sent bien. On a fait une grosse séance hier. Ça a été un peu plus léger aujourd’hui. On sera prêts pour le match de dimanche face à Guingamp. J’ai profité de la trêve internationale pour travailler. On s’est aussi relâchés un peu mentalement. » Une vie entre les deux groupes « Je connais tout le monde depuis très longtemps dans l’effectif de la réserve. Il faut s’adapter car ce n’est pas la même approche relationnellement dans le groupe pro. Il y a une grosse différence d’intensité entre le monde pro et celui de la réserve. On progresse beaucoup aux entraînements. » 

La réception de Guingamp 

« Il y a un petit goût de revanche car on a perdu trois fois la saison passée. On se doit de faire mieux. Il faut gagner et raccrocher au peloton de tête. On a les moyens pour le faire. La saison est très longue, on sait qu’il peut encore se passer beaucoup de choses. » 

Tes ambitions 

« Mon objectif est d’essayer d’être encore de plus en plus dans le groupe pro et ne plus le quitter. Le rôle de remplaçant ? C’est totalement différent de faire des bouts de match et de rentrer dans les dernières minutes d’une rencontre. Il faut savoir jouer juste, donner le ballon au bon moment. Il y a un peu plus de pression… Les semaines à 2 matchs sont une opportunité de plus pour gratter un peu de temps de jeu. » 

Des souvenirs de tes premiers pas en pro 

« C’était face à Alkmaar en Ligue Europa en février. Je vais aussi me souvenir très longtemps de ce premier but en pro la semaine d’après lors du match retour. La célébration était destinée à ma maman. J’ai l’habitude de lui faire ce geste quand je marque. C’est important. Elle était très heureuse. » 

Le numéro 8 dans le dos 

« Je suis très fier de porter ce numéro. C’est un lourd héritage mais ça ne me mets pas de pression supplémentaire. C’est un numéro qui me plaît compte tenu de mon style de jeu. J’ai vu tous les exploits de Juninho devant la télévision et au stade. C’était beau. »

Ta relation avec Nabil Fekir 

« Je suis proche de lui sur le terrain et dans le vestiaire. Il a déjà une grosse expérience. Il va beaucoup nous apporter. Je m’inspire de lui-même si on n’a pas le même style de jeu. Mais il a tellement de talent qu’on a forcément envie de faire comme lui. »