Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / OL - VAFC

Hugo Lloris dans le bus de l’OLTV

Publié le 01 septembre 2012 à 16:45 par R.B

Il est venu dans le bus avant le match pour parler de son choix, de l’OL, de ses souvenirs…

Avant le match, le capitaine de l'Equipe de France est venu s'exprimer dans le bus de l'OLTV

Comment allez-vous ?
« Ces deux derniers jours ont été très agités. Les choses sont désormais établies. C’est particulier pour moi car j’avais préparé en début de semaine le match contre le VAFC »

Avez-vous tenu à revenir ce samedi à Gerland ?
« Oui. Je tenais à être auprès de mes coéquipiers, des supporters et des gens du club. Je n’avais pas eu le temps de saluer tout le temps. Ce n’est pas évident de partir de cette façon, un peu comme un voleur. Je tiens d’ailleurs à remercier le club de Tottenham. Je suis quelqu’un de réservé. Je suis assez triste de quitter la ville, le club, les supporters. Après cela fait partie de la vie d’un footballeur. On est tous de passage dans un club. Le plus important c’est que l’on retienne ce que je suis en tant qu’homme et sportif ».

Est-ce dur de partir ?
« A Lyon, à l’OL, je me suis attaché.  Ce club a marqué ma vie d’homme, de footballeur. L’OL aura été un grand moment de ma carrière. Mais il y a de beaux lendemains pour le club où j’ai eu de vécues de belles relations humaines comme celle avec Jo Bats. Jo a contribué à tout ce que j’ai fait ici. Il a marqué ma carrière. Et c’est plus qu’une relation sportive ; il y a entre nous une relation humaine. Je n’oublie pas Rémy Vercoutre et Anthony Lopes qui ont joué le jeu. Rémy mérite de me succéder. Il va avoir son histoire à lui. Je ne suis pas inquiet ».

Avez-vu vos anciens coéquipiers ?
« Oui. Ils sont contents pour moi. On aurait aimé continuer cette saison ensemble. J’espère que ce soir, il y aura une victoire ».



Quels souvenirs voulez-vous mettre en évidence ?

« Pas de souvenirs particuliers, mais plus un ensemble de choses. Il y a quand même la belle année 2010 avec la ½ finale de LDC et la 2ème place en L1. Il y a la Coupe de France et le Trophée des Champions. Et puis toutes ces relations humaines importantes ».

Pourquoi le choix des Spurs ?
« J’ai eu beaucoup de réflexion après l’Euro. J’ai eu des sollicitations très intéressantes, sportivement et humainement, notamment de la part de Tottenham. Mais à l’époque, cela ne s’est pas fait. Et, cela s’est concrétisé à la dernière minute. Tout le monde a contribué à ce que ce transfert se fasse. Le championnat anglais fait partie des meilleurs championnats, voire du meilleur. Je suis très excité de découvrir ce championnat. Je remets les compteurs à zéro et j’ai envie de relever ce défi »

Un mot de fin ?
« Je suis notamment très triste de quitter les supporters. Je voudrais qu’ils gardent une image de l’homme et du joueur que je suis ».

Direction ensuite la pelouse de Gerland à quelques minutes du coup d'envoi.
Il faisait un temps automnal sur la Capitale des Gaules en ce samedi 1er septembre. Pas de quoi se réchauffer le cœur au moment de saluer le gardien du temple olympien pendant quatre saisons. Le « talentueux poulet  bichonné » par Maitre Jo venait en effet dire au revoir à ses anciens partenaires et aux supporters. Difficile d’être franchement joyeux même si on souhaite tous les bonheurs du foot à l’Azuréen sous ses nouvelles couleurs. « Son 203ème match lyonnais», il l’a fait en civil juste après l’échauffement des deux équipes. Dans le vent frisquet, avec sa petite fille dans les bras, il a reçu un maillot « merci Hugo » des mains de Lisandro qui était entouré de Bernard Lacombe, de Jean-Michel Aulas, de Rémi Garde, de Jo Bats. Il a pris le micro pour remercier les supporters –un grand public- Hugo qui a fait un tour d'honneur pour cet au revoir. "C'est la vie. Il faut être prêt. Il mérite une autre lumière avec ce championnat anglais. Un tremplin pour aller plus haut. Je suis ému. C'est un gardien et un homme exceptionnel". Le mot de la fin pour JO Bats.

CLAIREFONTAINE, partenaire officiel de l’Académie OL.

Sur le même thème