masculins / Mercato

« Il n’y a pas eu photo… »

Publié le 03 juillet 2015 à 12:26 par RB

Lors de sa présentation aux media, Claudio Beauvue a notamment expliqué son choix de signer à l’OL…

Aux côtés de Bernard Lacombe et d’Hubert Fournier, l’ancien guingampais a été présenté aux média après avoir participé dans la matinée à son premier entrainement avec ses nouveaux coéquipiers.

« Vous connaissez Claudio par ce qu’il a fait avec l’EAG la saison dernière. Il a un registre qui correspond au football que développe l’OL. C’est un plaisir de l’avoir avec nous aux côtés des autres attaquants. Il a un registre qui ressemble à celui d’Alex (Lacazette) mais avec plus de présence dans le jeu aérien. Enfin, je suis très heureux qu’il ait choisi de prendre le numéro 9 qui est certainement l’un des plus beaux numéros en football ». Bernard Lacombe représentait le Président Jean-Michel Aulas retenu par un séminaire CEGID à Monaco. Bernard qui a conclu en disant que mis à part les prolongations pour deux saisons de Clément Grenier, les arrivées de Jérémy Morel et de Claudio Beauvue et le départ pour un club suisse de D2 du gardien Jérémy Frick, il n’y avait pas pour l’instant d’autres mouvements. « Vous savez, il reste encore deux mois. Plein de choses peuvent se produire… ».

Pour l’entraineur lyonnais Hubert Fournier, il a d’abord parlé des qualités de l’homme. « Au-delà de ses qualités de footballeur, j’ai d’abord été séduit par ses qualités d’homme. On y attache énormément d’importance à l’OL. J’ai eu de très bons échos de l’EAG et Michel Audrain l’avait connu par le passé quand il était à Troyes. On est sensible à la capacité des joueurs à bien s’acclimater au vestiaire. Ensuite, c’est un joueur qui correspond au profil des attaquants que l’on a : Il se déplace bien, il va vite et il possède un super timing dans son jeu de tête que l’on n’avait pas en boutique lors de la saison passée. Son arrivée va nous permettre d’avoir de la variété dans notre dispositif offensif. Claudio a aussi débuté en jouant sur un côté. On a avec son arrivée un panel offensif plus large ». Et la forme de son nouveau joueur ? « On va y aller progressivement. La saison dernière, il a fait plus de 50 matches. Il s’est bien reposé pendant ses vacances. Il va reprendre doucement et suivre le protocole des internationaux ». Hubert a aussi parlé de Nicolas Nkoulou. « Il y a toujours une offre. Mais on attend que Nicolas, l’entraineur et les dirigeants se rencontrent pour avancer sur ce dossier ».

Claudio Beauvue

Quelles ont été vos motivations pour choisir l’OL ?
« J’avais eu une grosse proposition financière du Qatar. Mais pour moi, il était essentiel de prendre mon temps pour me décider et de considérer d’abord le projet sportif. J’avais eu aussi une proposition de l’OM, mais une fois que l’OL a fait une offre, il n’y a pas eu photo et en plus j’ai discuté avec Alex (Lacazette). Cela a compté comme la stabilité du club. Il y a encore le fait de disputer la LDC et l’entrée dans le nouveau stade ».

Pourquoi avoir choisi de porter le numéro 9 ?
« Je voulais le numéro 12, mon numéro, mais comme il n’était pas libre, je me suis retourné vers ce numéro 9. Il s’avère qu’à l’OL, il a été porté par de grands attaquants ; le dernier en date étant Licha (Lopez). C’est un honneur et j’espère qu’il me portera bonheur ».

Avez-vous un objectif buts ?
« J’ai évidemment de continuer sur ma lancée de Guigamp. Mais, je vais d’abord penser à m’adapter à mon nouveau club. Je procède étape par étape. En foot, c’est toujours le terrain qui décide. La célébration de mes buts ? A Guingamp, je faisais un saut périlleux. On verra ce que je ferai ici. Ce sera au feeling avec mes coéquipiers ».

L'avis d'un de ses anciens entraineurs (Didier Christophe)

Didier, qui a succédé à Gérard Prêcheur à la tête du Pôle France féminin, a eu Claudio comme joueur lorsqu'il dirigeait le Centre de Formation de l'ESTAC en 2006-2007. "Je faisais appel à Claudio pour les gros matches des U19 et notamment ceux de Gambardella. C'est un super mec avec une remarquable mentalité qui s'inscrit à merveille dans un collectif. Il n'a pas eu un parcours facile. Cela lui a donné une confiance indestructible. Au niveau du jeu, il a un jeu de tête phénoménal. Je n'avais jamais vu çà! La détente, le timing mais aussi une très bonne lecture de la trajectoire. En 19 ans, les défenseurs adverses ne pouvaient pas lutter... Il va haut; il va vite grâce à une constitution musculaire explosive. Reste désormais à savoir s'il franchira la marche entre Guingamp et l'OL. Il y a eu des exemples par le passé (Drogba, Malouda...) qui prouvent que cela est possible et je lui souhaite d'y arriver".