masculins / Dinamo - OL 1-7

Ils l'ont fait !

Publié le 07 décembre 2011 à 22:40

Les Lyonnais ont réalisé l'exploit de s'imposer 7 à 1 à Zagreb pour décrocher in extremis leur billet pour les 8e de finale de la Ligue des Champions.

Seul un miracle pouvait permettre aux Lyonnais d’arracher leur billet pour les 8e de finale de la Ligue des Champions lors de ce sixième match de poule sur le terrain du Dinamo Zagreb. En effet Cris et ses coéquipiers n’avaient pas leur destin entre leurs mains puisqu’ils devaient également compter sur une victoire probante du Real Madrid face à l’Ajax Amsterdam. Rémi Garde avait décidé de faire tourner plusieurs cadres de l’équipe. La composition lyonnaise au coup d’envoi était la suivante : Lloris, Dabo, B.Koné, Lovren, Cissokho, Gonalons, Fofana, Briand, Gourcuff, Lacazette, Gomis.

L’entame de match fut plutôt insipide. Yoann Gourcuff tenta bien sa chance d’une vingtaine de mètres mais sa tentative fila assez largement au-dessus (10e). Les Lyonnais avaient le plus grand mal à réellement entrer dans la rencontre. Jimmy Briand, servi par Yoann Gourcuff, piqua bien son ballon devant Kelava mais le cadre de déroba pour quelques centimètres (15e). Dans la foulée c’est Sammir qui sollicita Hugo Lloris sur une frappe en plein cœur de la surface olympienne. Le Croate Leko récolta deux avertissements en moins de quinze minutes et fut prié de regagner les vestiaires (26e).  Malgré quelques opportunités, les gones n’inquiétaient que rarement le gardien adverse. Alexandre Lacazette cru pouvoir ouvrir la marque mais il fut sanctionné d’une faute peu évidente sur le portier du Dinamo (31e).  Peu après, un tir à bout portant du jeune lyonnais fut sauvé sur la ligne. Ce sont finalement les Croates qui ouvrirent la marque contre le cours du jeu. Hugo Lloris repoussa par deux fois des frappes de Beqiraj qui venait de percer la défense olympienne mais le ballon arriva au second poteau où Kovacic le propulsa au fond des filets (40e). Avant la pause, un centre contré d’Aly Cissokho profitait à Bafé Gomis qui marqua en poussant le ballon sur la ligne de but (44e). A la mi-temps, les gones ne s’étaient pas vraiment montrés à la hauteur de l’enjeu de cette rencontre.

C’est une équipe olympienne métamorphosée qui arriva sur la pelouse en seconde période. Gonalons marquait en reprenant un corner de Gourcuff dévié par Briand (47e). Dans la foulée, Bafé Gomis marquait deux buts coup sur coup sur des services signés Briand et Cissokho (48e et 52e) et portait le score à 4 buts à 1 pour l’OL. L’exploit, si improbable au coup d’envoi mais aussi à la mi-temps, devenait de plus en plus réalisable. Bafé Gomis était à nouveau servi, cette fois par Dabo, mais sa tentative acrobatique s’écrasait sur le poteau (63e). Licha, entré en jeu à la place de Lovren, portait très vite le score à 5 buts à 1. Quelques minutes plus tard c’est Bafé Gomis qui inscrivait le quatrième but de sa soirée d’une grosse frappe sous la barre. L’exploit historique était en passe d’être réalisé. Dans la foulée Jimmy Briand qui marquait à son tour (75e).  Le miracle était alors concret ! L’OL était qualifié pour les 8e de finale. Les gones pouvaient alors laisser éclater leur joie et fêter ça comme il se doit.

La feuille de match !

Sur le même thème