masculins / Olympiacos - OL J-1

Ils sont arrivés à Athènes

Publié le 30 octobre 2005 à 21:07 par R.B/F.B

[IMG7019L]Rendez vous à 14h à l'aéroport Saint-Exupéry pour un décollage vers 16h 20. Il n'y a pas eu de surprises de dernier moment dans le groupe lyonnais. Les 21 joueurs annoncés par Gérard Houllier vendredi soir sont bien dans l'avion. Un vol sans histoire et sans nuages en passant au dessus de Nice, de la Corse, de la Côte Ouest italienne, de Naples avant d'être dans le ciel grec et de toucher le sol local un peu avant 20h, heure locale. Le changement d'heure n'aura pas durée longtemps...

Rendez vous à 14h à l'aéroport Saint-Exupéry pour un décollage vers 16h 20. Il n'y a pas eu de surprises de dernier moment dans le groupe lyonnais. Les 21 joueurs annoncés par Gérard Houllier vendredi soir sont bien dans l'avion. Un vol sans histoire et sans nuages en passant au dessus de Nice, de la Corse, de la Côte Ouest italienne, de Naples avant d'être dans le ciel grec et de toucher le sol local un peu avant 20h, heure locale. Le changement d'heure n'aura pas durée longtemps !



En attendant de récupérer les bagages, c'est la chasse aux déclarations. Coupet est, comme toujours, très entouré. « Nous venons ici avec des ambitions, sans pression, avec l'envie de jouer, de se faire plaisir et de prendre les 3 points. Nous irions ainsi à Madrid pour faire quelque chose de grand. Il y a un esprit remarquable dans notre groupe. Et même s'il est jeune, il emmagasine de l'expérience. Ces déplacements européens sont vraiment top. Ces matchs nous motivent. On aura une pensée pour Marco ; personne n'a oublié qu'il avait marqué un but important ici, il y a 5 ans. Depuis cette époque, le club a grandi. Désormais nous imposons notre jeu à nos adversaires. Nous n'avons plus peur. L'époque, où nous étions le petit poucet est révolu ».



[IMG0#W]A quelques pas de « Greg », Claudio Cacapa a la sourire. « J'aime bien ces matchs où il y a une ambiance chaude. Nous allons jouer notre jeu. Rivaldo ? Attention si il joue. Il a toujours un extraordinaire pied gauche, même s'il a dépassé la trentaine. Je me souviens de lui, lorsque nous l'avions affronté avec Barcelone ; cela n'avait pas été facile. Cris ? Il est trop fort. Il adore l'engagement physique ; il impressionne, il fait peur, même s'il ne fait presque jamais de fautes… »



Le match est encore loin. Il y aura l'entraînement lundi après-midi après les conférences de presse et puis, mardi soir, il faudra finir le boulot si bien commencé avec 3 succès en 3 rencontres. Rivaldo était sur le banc samedi soir. Jouera-t-il mardi ? Difficile de la savoir pour l'instant. La nuit a enveloppé la capitale grecque ; paradoxalement, la température est plus fraîche à Athènes qu'à Lyon. Il fait en effet tout juste 13 degrés. 2H 30 de vol… un peu plus d'une heure de bus pour rejoindre l'hôtel situé en plein centre ville, tout près de l'Acropole. Le 124ème match européen de l'histoire lyonnaise est en marche. Cela se présente plutôt bien pour l'instant.



R.B

Sur le même thème