masculins / Peace Cup

Ils sont rentrés fourbus!

Publié le 26 juillet 2005 à 08:56 par R;B

[IMG4558L]Aucun problème pour quitter Séoul, malgré les bouchons pour rejoindre l'aéroport <b>d'Inchéon</b> situé à plus de 60kms de l'Hôtel Intercontinental. La délégation olympienne quittera le sol asiatique lundi en début d'après-midi, à quelques minutes près, à l'heure fixée. Les adieux avec les Coréens ayant encadré la troupe lyonnaise pendant tout son séjour, <b>Heo</b> en tête, sera un moment d'intense émotion... Mais des problèmes à Paris retarderont les Lyonnais de près de 2 heures...

Aucun problème pour quitter Séoul, malgré les bouchons pour rejoindre l'aéroport d'Inchéon situé à plus de 60kms de l'Hôtel Intercontinental. La délégation olympienne quittera le sol asiatique lundi en début d'après-midi, à quelques minutes près, à l'heure fixée. Les adieux avec les Coréens ayant encadré la troupe lyonnaise pendant tout son séjour, Heo en tête, sera un moment d'intense émotion. On ne dira jamais assez la gentillesse des ces gars qui ont tout fait pour faciliter la vie de l'OL pendant 13 jours… et du peuple coréen en général. Une belle leçon d'humanité au quotidien.



Pour finir, le voyage retour durera plus longtemps que prévu. Si tout se passa à merveille entre Séoul et Paris pendant les 11 heures du trajet, la liaison Paris-Lyon traîna en longueur. L'avion prévu à 21h 30 étant retardé à 22h 20. Il a fallu prendre son mal en patience dans les allées de Roissy… les Brésiliens ayant par exemple branché une radio de leur pays sur leur portable et se gondolant en écoutant une émission d'un comique de leur pays. Puis, un problème d'enregistrement de bagages repoussera le décollage à 23h 20. Tous les passagers devant descendre de l'Airbus pour vérifier leurs bagages sortis de la soute ! Il ne restait plus qu'au pilote à jouer le Fangio des airs. Manette de gaz bloquée à fond des possibilités de ce grand oiseau, le commandant de bord posera son engin peu avant minuit sur le tarmac de Saint-Exupéry. Une demi-heure pour récupérer les bagages, monter dans le bus… et le premier olympien pouvait rejoindre son nid douillet, qu'il attendait avec impatience, le mardi 26 juillet ; la deuxième heure de la journée étant largement entamée.



Sans en rajouter, après les conditions climatiques en Corée du Sud difficiles à supporter, le manque de sommeil… c'était un scénario catastrophe à quelques heures du match à Auxerre. Comment récup�rer ? Telle était la question que l'on pouvait se poser en voyant les traits tirés des coéquipiers de Claudio Cacapa à la descente d'avion ! Il y aura cependant un entraînement cet après-midi et le départ dans la foulée pour la mise au vert. Le Trophée des Champions, c'est mercredi 27 juillet à 18h…



R.B