masculins / Toulouse 0 - OL 1

« Image dans le match » 46ème…Fred

Publié le 07 novembre 2005 à 14:53 par SR

<b>46ème </b>minute et des poussières… <b>Fred</b>, le Brésilien qui se rendra en Seleçao avec Juninho dans quelques jours, quelques heures pardon… allait tenter le lob qui l'avait rendu célèbre en janvier 2003 pour l'avoir réalisé avec brio avec son ancien club : <b>l'America Mineiro</b>. Il détient d'ailleurs le record brésilien du but le plus rapide chez les Juniors en inscrivant ce but après seulement <b>3 secondes 17 </b>! A voir et revoir.

[IMG0#W]


46ème minute et des poussières… Même pas. C'est la reprise. L'engagement de la seconde période.

Les Toulousains, leur capitaine Revault en l'occurrence, avaient gagné le pile ou face contre Claudio Caçapa de la main de l'arbitre et avaient donc le choix où du terrain, où de l'engagement. Bref, on n'en sait pas plus que vous quant à ces messes basses de début de rencontre. Et puis, qui a remporté l'exercice ? Cela n'est pas notre affaire…

Le maître de cérémonie, Mister Hamer donnait donc le coup d'envoi aux hommes de Eric Mombaerts pour la première mi-temps. Après 45 minutes de jeu, 3 minutes de temps additionnel et 15 de repos, Fred et Tiago se présentaient alors sur le rond central pour reprendre le jeu là ou ils l'avaient quitté en première période, sur le score de 1-0.

La surprise ? Elle ne tarda pas et comme toute surprise, elle arriva au moment où l'on s'y attendait le moins. Fred, le Brésilien qui se rendra en Seleçao avec Juninho dans quelques jours, quelques heures pardon… allait tenter le lob qui l'avait rendu célèbre en janvier 2003 pour l'avoir réalisé avec brio avec son ancien club : l'America Mineiro. Il détient d'ailleurs le record brésilien du but le plus rapide chez les Juniors en inscrivant ce but après seulement 3 secondes 17 !



L'engagement… Chacun à sa manière, son « style »… Souvenez-vous le roi du football, Pelé, qui prenait sa chance dès le coup d'envoi… Drogba et ses Marseillais jetaient, eux, immédiatement le ballon en touche dans le camp de l'adversaire pour gagner quelques mètres, et se conviaient chez le voisin sans invitation… Et ceux qui cherchent à déstabiliser l'ennemi, en remportant le pile ou face avant de changer de côté, histoire de bouleverser les bonnes habitudes et les superstitions des adversaires…

Là, rien de nouveau pour les anciens qui feront le rapprochement avec les images de Pelé et sa géniale tentative de lob des 50 mètres sur le gardien tchèque Viktor lors de la Coupe du Monde 1970, les novices ont bien pu « mater » ces images via le DVD du roi au multiples couronnes.

46ème minute, le chrono n'était même pas encore en route…

Alors que les acteurs de la rencontre se préparaient, Fred était déjà dans le rond central. Chacun allait de ses habitudes en attendant le coup d'envoi de l'arbitre… Djila, Juninho et Tiago se concertaient une ènième fois ; Coupet sautait et passait sa tête au dessus de sa transversale… Revault faisait le signe de la croix. Fred, lui, était attentif au placement du gardien adverse.

L'arbitre donne le coup d'envoi, Fred pousse le ballon vers Tiago qui joue derrière lui pour Djila. Un deuxième coup de sifflet de l'arbitre immobilise tout le monde… Santos avait pénétré trop tôt dans le camp adverse… même joueur… joue… encore ! Ce coup ci, Tiago pousse la balle en avant et avec à peine deux petits pas d'élan, Fred envoi un ballon voyageur en direction de la cage adverse, obligeant Revault et ses 311 matchs en L1 à étendre son mètre 88 pour suivre la balle en corner.

L'arbitre et ses assistants n'ont pas accordé le corner aux Lyonnais, faute de visibilité ou de placement. Bref, le ralenti C+ montrera bien que les gants de Revault ont flirté avec le ballon mais à ce moment là, ce qui nous intéresse, c'est le ralenti sur Fred et cette frappe somptueuse.

Culot, audace, assurance, toupet, cran… choisissez le qualificatif que vous voulez, ce coup de pied est tout simplement magique.



S.R
Sur le même thème