masculins / OL - Bastia J-2

Informations, déclarations, échos...

Publié le 16 septembre 2004 à 16:25 par R.B.

Un lendemain de match européen est toujours particulier. On a du mal à en sortir complètement de ce rendez-vous si particulier, surtout lorsque le spectacle, le scénario vous ont accroché le cœur, l'esprit… Un lendemain de match déjà tourné vers le futur, un des charmes de la vie du club olympien… Place aux informations, aux déclarations…



Diarra:



Le capitaine de la Sélection malienne a travaillé sérieusement avec Robert Duverne. En le regardant faire, on peut penser qu'il n'est plus très loin de retrouver le terrain.



Réveillère



Il a eu le privilège de se coltiner 2 stars du ballon rond. D'abord Giggs en première mi-temps, puis Ronaldo après la pause. « Cela a été un gros match avec 2 mi-temps bien distinctes. On ne peut pas comparer la prestation de l'un ou de l'autre, parce que tout était différent sur la pelouse. Il y avait une super ambiance dans le stade. C'était vraiment bien. Dans ce genre de rencontre, il y a une énorme pression pendant, mais aussi avant. Alors une fois que le match est terminé, cette pression elle retombe dans les jambes et tu ressens la fatigue. Moi, j'ai de la chance, j'arrive à dormir et surtout quand je le décides ».



Bergougnoux



« C'était vraiment bien. Un gros match »



Cacapa



« Nous avons fait une grosse première mi-temps. C'est dommage à la sortie ce match nul. Mais je pense que c'est un bon point. On veut aller le plus loin possible dans cette compétition, d'autant que la première période a été rassurante pour la suite. Il faut simplement jouer les 2 mi-temps au même niveau. Nous sommes dans l'obligation d'aller prendre des points à l'extérieur ».



Cacapa associé à Cris dans l'axe de la défense lyonnaise est bien placé pour parler du recrutement : « j'ai l'impression en regardant jouer Eric, Sylvain, par exemple, qu'ils sont déjà là depuis 2 ou 3 ans. Sylvain, il a de l'expérience ; il va apporter au jeu et soulager Juninho dont on était par moment trop dépendant. Sylvain fait toujours le bon choix ; c'est un joueur très intelligent ».



Une question sur le monstre Van Nistelrooy ? « Il a vu que c'était difficile pour lui, même s'il a marqué 2 buts. Je ne peux pas vous dire que c'est l'attaquant le plus redoutable que j'ai rencontré dans ma carrière. D'ailleurs en première mi-temps, on ne l'a pas vu du tout… Le retour à MU sera différent ; je crois que le coach anglais aura retenu la leçon ; il a vu que l'OL était une bonne équipe. Moi, si j'étais l'entraîneur, je dirais de faire attention ! Est-ce que l'OL cette saison est plus fort que par le passé ? Je ne sais pas. Je sais seulement qu'il y a une bonne ambiance et qu'il y a de la qualité avec ce mélange de jeunes et de moins jeunes».



Claudio est pragmatique, il a déjà l'esprit tourné vers Bastia : « Il faudra avoir la même approche contre Bastia. Ce match est important. Il ne faut pas se relâcher. Tout le monde a envie de jouer. A domicile, il faut prendre les 3 points. Peut-être que le coach fera tourner… ».



Rémy Garde est arrivé en taxi pendant l'entraînement. Levé à 4 heures du matin, il est reparti d'Istambul où il avait supervisé Fenerbahce et le Sparta Prague. A la sortie, les Turcs l'ont emporté 1 à 0. « Un match nul aurait été plus logique. Les Tchèques ont une équipe bien organisée, discipliné, solidaire, malgré sa jeunesse. Ils ne lâchent jamais et en plus ils étaient privés de Poborsky. Les Turcs ont été solides, mais pas du tout supérieurs aux Tchèques. Ils ont peiné pour s'imposer 1 à 0, même si avec l'expulsion de Cetin (73eme), ils peuvent avoir des excuses. Van Hooïjdonk est toujours impressionnant, notamment dans le jeu aérien ; le Brésilien Alex, un peu dans le registre de Wiltord est un bon joueur ; Tuncay, aussi. Rüstü était dans la cage… Ce match me conforte dans l'idée que ce groupe, à l'image de ce qui s'est passé l'année dernière, sera serré jusqu'au bout. Le stade a été rénové ; c'est impressionnant lorsqu'il y a 50 000 spectateurs ; Au début, j'ai senti les Tchèques impressionnés, même si les copains de Rüstü n'ont pas fait la guerre » Un Rémy Garde, fatigué par son périple et le bruit lié à cette mégalopole : « ce genre de ville n'est vraiment pas faite pour moi… ».



Photo officielle



Il a fallu recommencer en raison des nombreuses modifications intervenues dans le groupe depuis le début du mois d'août. Seul, Giovane Elber, et pour cause, était absent ce jeudi matin. Alors un jeune du club, Bettiol, a servi de mannequin. On lui enlèvera la tête pour la remplacer par celle du buteur brésilien et la bonne photo sera enfin disponible.



Pelouse



Impressionnant l'étendue des dégâts après le passage des 28 acteurs (avec l'arbitre). Mais l'entraînement des Anglais sous la pluie la veille avait déjà fait du mal à la moquette de Gerland. Les jardiniers étaient présents au lendemain de la rencontre et assuraient que le tapis vert serait raccommodé pour la venue de Bastia samedi soir.



R.B.

Sur le même thème