masculins / Joueur emblématique

Inoubliable Juninho

Publié le 30 janvier 2014 à 16:10 par R.B

Le Brésilien fête ce 30 janvier ses 39 ans et annonce la fin de sa carrière de joueur…

En ce jour particulier pour le Maestro, les souvenirs reviennent. On a envie de lui témoigner notre respect, notre amitié. Les images défilent, repassent en boucle jusqu’à ce 100ème et dernier but, jusqu’à ces ultimes minutes sur la pelouse de  Gerland submergée par l’émotion. Des rires, des frissons, des larmes pour tant de moments de bonheur procuré ! Merci Juni. Il fut la star parmi toutes les étoiles des différentes équipes olympiennes qu’il a portées. Unique et certainement à jamais ou encore pour très longtemps, le plus grand joueur de l’Histoire du club.

Juninho a marqué l’Histoire de l’OL pendant ses 8 saisons entre Rhône et Saône concrétisée par 7 titres de champion, 1 coupe de France, 6 Trophées des Champions. Concrétisée évidemment par ses 100 buts (64 à Gerland et 36 à l’extérieur). Il se classe au 4ème rang des buteurs de l’Histoire lyonnaise, derrière Di Nallo, Lacombe, Chiesa. 75 buts en championnat, 18 en Ligue des Champions, 7 en Coupe de France. Dans la panoplie de l’immense Juni, les coups de pied arrêtés ceux qui ont amené des buts et ceux qu’il a marqué : 44 coups francs (29 à Gerland et 15 à l’extérieur) dont 10 en Ligue des Champions, 3 en Coupe de France et 28 en championnat.



Récapitulatif des 44 coups francs

-  2001-2002 : 1 contre Sochaux (Fernandez)
- 2002-2003 : 5 contre Sedan (Regnault), Lens (Warmuz), Auxerre x 2 (Cool), Rennes (Durand).
- 2003-2004 : 5 contre Lens (Itandje), Nice (Grégorini), Bastia (Penneteau), à Metz (Butelle), au Bayern (Kahn).
- 2004-2005 : 8 à ASSE (Janot), à Ajaccio (Porato), Metz (Wimbée), Toulouse x 2 (Revault), Istres (Weber), à Viry (Mérigot), au Werder (Reinke). 75 coups francs frappés.
- 2005-2006 : 8 Ajaccio (Porato), à Ajaccio (Porato), Nantes (Heurtebis), Real (Casillas), Olympiakos (Nikopolidis), à Olympiakos (Giannou), à Eindhoven (Gomes), Le Mans (Roche). 78 coups francs frappés.
- 2006-2007 : 5 Troyes (Le Crom), à Bayonne (Bouet), à Kiev (Lutsenko), à Marseille (Carasso), à Lens (Itandje). 112 coups francs frappés.
- 2007-2008 : 5 Toulouse (Douchez), Sedan (Regnault), Strasbourg (Cassard), Barcelone (Valdez), à Metz (Marichez). 96 coups francs frappés.
- 2008-2009 : 7 Nice (Letizi x 2), 1 Steaua (Zapatta), 1 ASSE (Janot), 1 Le Havre (Revault), 1 Barcelone (Valdez), 1 à Marseille (Mandanda).79 coups francs frappés.


Récapitulatif des penalties

14 penalties aussi : 11 à Gerland et 3 à l’extérieur. Dont 3 en LDC (Barcelone, Celtic, Anderlecht).

Divers

  • 5 buts du gauche : 2003-2004 Real Sociedad, Bourg Peronas ; 2004-2005 à St-Etienne ; 2005-2006 Metz ; 2007-2008 à Créteil.
  • 4 buts de la tête : 2002-2003 Sochaux ; 2006-2007 au PSG ; 2007-2008 Valenciennes et OM.
  • 91 buts du droit.
  • Par ¼ d’heure : 13, 14, 20, 17, 14, 22
  • Implication sur les buts en sa présence : 725 buts – 191 = 534 buts inscrits en sa présence  pour  100 buts et 117 passes. Soit 217 sur 534 = 40,6 % !
  • Il a disputé 344 matchs pour 27 000 minutes. 100 buts répartis par saison : 5, 13, 17, 16, 14, 12, 13, 10.
  • 53 cartons jaunes ; 4 cartons rouges (2 en Ligue des Champions).
  • 111 matchs, sur 344 joués (32,2%), dans lequel il a été décisif pour un résultat positif (ne compte pas les passes décisives et les buts, une fois la victoire acquise).
  • Son premier match ? A Lens en championnat, le 28 juillet 2001 (défaite 2 à 0).
  • Son premier but ? A Bastia, le 12 août 2001.
  • Son premier but à Gerland ? Le 29 septembre 2001 face à Rennes (un doublé dont un penalty ; succès 4 à 2).
  • Son premier but en LDC ? Le 17 septembre 2003, OL 1 Anderlecht 0 (sur penalty).



Juni a aussi porté les maillots du Sport Recif, de Vasco Gama, d’Al Gharafa, des Red Bulls et de la Selecao (43 matches et 7 buts). Au total plus de 900 matches avec à la clef 220 buts. Avec en plus de ses titres olympiens, deux titres de champion au Brésil, une Copa Libertadores, une Copa Mercosur, une coupe des Confédérations  et des titres au Qatar.

A 39 ans et après 20 saisons, l’âge de la retraite a sonné même s’il pensait pouvoir faire encore un bout de chemin pour aider son club de Vasco Gama a remonté. Une immense carrière à mettre en cadeau sur un anniversaire très particulier.