masculins / OL - Bordeaux 3-1

Insatiables

Publié le 08 février 2012 à 18:52

Les Lyonnais ont du attendre la prolongation pour venir à bout des Bordelais et se qualifier ainsi pour les quarts de finale de la coupe de France.

L’OL recevait les Girondins de Bordeaux en 8e de finale de la coupe de France. Les températures glaciales de ce mois de février avaient forcé la FF a avancé la rencontre de quelques heures. Rémi Garde effectuait un léger turnover par rapport aux dernières sorties de son équipe. La compo lyonnaise était la suivante au coup d’envoi : Lloris, Réveillère, Cris, B.Koné, Dabo, Fofana, Källström, Lacazette, Gourcuff, Ederson, Lisandro.

Dès les première minutes, les Olympiens tentèrent de se réchauffer en adressant deux frappes lointaines mais ce fut sans danger pour les visiteurs. Malgré tout, on sentait les deux formations crispées par le froid ambiant. Les joueurs de Rémi Grade imprimaient leur rythme mais peinaient à trouver des solutions dans les trente derniers mètres. Alors que les gones faisaient l’essentiel du jeu, les Girondins ouvrirent la marque sur une contre-attaque. Sur une passe de Gouffran, Jussie entra dans la surface et trompa Hugo Lloris coté fermé (23e). Les Lyonnais tentaient de réagir avec un coup franc de Yoann Gourcuff mais sa tentative fila de peu à coté du cadre (26e). Une perte de balle olympienne provoqua une nouvelle contre-attaque girondine conclue par un tir de Gouffran au ras du poteau. Les gones furent récompensés à la suite d’une passe lumineuse de Gourcuff vers Ederson. Le Brésilien se heurta à Carrasso mais Alex Lacazette avait bien suivi pour pousser le ballon au fond des filets (36e). Les deus équipes regagnèrent les vestiaires sur le score nul (1-1) assez logique.

Ederson alluma la première mèche de la seconde période avec une grosse frappe d’une vingtaine de mètres qui passa quelques centimètres au-dessus du cadre (49e). Lisandro quant à lui manqua de lucidité sur une demi-volée du gauche après une belle remise d’Ederson (54e).Les gones poussaient afin de prendre l’avantage. Cédric Carrasso retarda l’échéance en sortant magistralement un tir d’Alex Lacazette qui ne demandait qu’à entrer dans le but (59e). Par deux fois, Lisandro trompa le portier girondin mais il fut justement signalé deux fois hors-jeu au grand désarroi des supporters lyonnais. L’essentiel du jeu était fait par les joueurs de Rémi Garde. Les Bordelais, quant à eux, procédaient en contre-attaque mais étaient très peu présents dans le camp olympien. Alex Lacazette fut tout proche d’inscrire un doublé mais Carrasso réalisa une parade déterminante à bout portant (78e). Dans les cinq dernières minutes, Kim Källström et ses coéquipiers matraquèrent la cage de Carrasso mais celui-ci repoussait tant bien que mal. Malheureusement, ce que tout le monde voulait éviter arriva : la prolongation !

A l’entame de la prolongation les Olympiens réchauffèrent Gerland en prenant l’avantage. Une reprise de volée dévissée de Briand se transforma en passe décisive pour Bafé Gomis qui fusilla Carrasso dans un angle fermé (96e). Ce but coupa les jambes adverses et donna l’occasion aux Lyonnais de gérer davantage la prolongation. Une magnifique action emmenée par Källström et Briand égaya la seconde partie de la prolongation mais Carrasso bloqua le tir enroulée de Lacazette (110e). Les supporters de Gerland qui avaient bravé le froid ont eu la chance de voir un magnifique troisième but. Une magnifique action collective était ponctuée par un centre de Lisandro vers Briand qui propulsa le ballon au fond des filets (118e). L'OL avait gagné son ticket pour les quarts de finale de la coupe de France.

La feuille de match !

Sur le même thème