masculins / Istres - OL J-2

Istres: le petit provençal

Publié le 21 octobre 2004 à 09:23 par R.B

[IMG3510L]Les Provençaux d'<b>Istres</b> n'ont toujours pas remporté le moindre succès en 10 rencontres ; pire ils ont pris plus de points à l'extérieur, 4, qu'à domicile, 1 (contre le PSG). Remarquez, quelles différences entre jouer à domicile… au stade des <b>Costières</b> de Nîmes et évoluer loin du stade <b>Audibert </b>d'Istres, en construction ? 5 points en 10 rencontres, c'est assurément une moyenne de reléguable en puissance !

Les Provençaux d'Istres n'ont toujours pas remporté le moindre succès en 10 rencontres ; pire ils ont pris plus de points à l'extérieur, 4, qu'à domicile, 1 (contre le PSG). Remarquez, quelles différences entre jouer à domicile… au stade des Costières de Nîmes et évoluer loin du stade Audibert d'Istres, en construction ? Vous connaissez l'histoire de ce stade en chantier… 5 points en 10 rencontres, c'est assurément une moyenne de reléguable en puissance ! La plus mauvaise attaque de Ligue 1 : 6 buts pour 3 buteurs différents à 2 unités chacun (N'Diaye, Montano, Saïfi).

Farouk Bazdarevic, l'entraîneur bosniaque du FCIOP, a utilisé 23 joueurs dont 2 gardiens. Laurent Weber s'est fait chiper sa place, au soir de la 7ème journée, par Rudy Riou le copain de Vercoutre. 10 de ses 22 éléments n'étaient pas au club la saison dernière ! 7 peuvent être considérés comme des titulaires. Question cohésion, cela n'est pas évident. Au fait, Farouk Bazdarevic, ancien joueur du Zeljeznicar de Sarajevo, de Sochaux, a porté sur la fin de sa carrière le maillot de Nîmes. Il est donc un peu chez lui dans le Gard.



Nisa Saveljic est le seul à avoir disputé les 900 minutes de jeu. Florian Maurice n'a toujours pas ajouté une unité à son compteur (92 buts) de 2ème buteur en activité de Ligue 1 derrière le Bordelais Laslandes. La défense tient relativement la route avec 13 buts encaissés et jamais plus de 2 par match ; le domaine aérien laisse cependant à désirer au regard des 5 coups de tête adverses… victorieux. Que dire, que dire, que dire à propos des Violets ? Ils broient du noir certainement, avec leurs « partenaires » d'inconfort strasbourgeois. « On pourrait vivre une saison galère… ». Florian Maurice sera-t-il devin ? Une première en Ligue 1 en 84 années d'existence, ce n'est pas évident à assumer. Auront-ils pour autant, ces Istréens, le temps de s'adapter sans déraper ? Nous ne sommes pas franchement disposés à parier quelques euros sur leur maintien.



Au-delà des 8 confrontations en Ligue 2 de 1985 à 1989 entre les 2 clubs, Provençaux et Lyonnais se sont retrouvés 2 fois en Coupe de France. En 1992, en 32ème de finale, le petit avait croqué le gros aux tirs au but (1 à 1 à la fin du temps réglementaire ; but olympien de Bouafia) ; en 1998, en 1/8ème de finale, Fouret avait inscrit le but du succès lyonnais. Ce sera donc samedi une grande première.



Peu de joueurs ont porté les 2 maillots. Jean-Marc Chanelet, Franck Priou, Florian Maurice. Laurent Courtois aussi, mais sans avoir disputé une rencontre de Ligue 1 puisqu'il a débuté avec Toulouse le 5 août 2000 contre Troyes ; tout comme Christophe Dumolin qui vient juste de découvrir le haut niveau avec les Violets.



24 cartons jaunes pour 12 joueurs différents ; 2 cartons rouges pour Courtois et Chedli. Ce dernier sera suspendu contre l'OL. 42 500 spectateurs se sont déplacés, en 4 rencontres, dans la capitale du Gard pour voir les adversaires du petit poucet de Ligue 1. Le champion de France pourrait bien battre le record d'affluence enregistré contre Marseille (15 000) ; et les partenaires de Maurice doivent rêver de se payer son scalp… Pour préparer au mieux ce rendez-vous, ils devraient s'entraîner pour la première fois de la saison sur la pelouse du stade des Costières.



L'arbitre international, M. Stéphane Bré (Ligue de Bretagne) sera au sifflet. S'il n'a pas encore dirigé les Provençaux cette saison, il a arbitré les Lyonnais contre Sochaux (1 à 1).



R.B

Sur le même thème