masculins / Reims - OL

« J’ai envie de rester »

Publié le 24 avril 2015 à 11:35 par SC

Nabil Fekir était présent au traditionnel point de presse, 48 heures avant le déplacement à Reims, pour évoquer les chances lyonnaises dans le sprint final, sa complicité avec ses partenaires d’attaque mais aussi son envie de rester à l’OL pour franchir de nouveaux paliers.

La transversale tremble encore. Dimanche soir, la cage du gardien stéphanois a été violemment heurtée par un missile. A son origine, un certain Nabil Fekir, intenable et double passeur. Pas suffisant cependant pour empocher les trois points dans le derby. « On y a tous repensé. On a fait une très bonne entame mais on n’a pas su concrétiser. Et le rouge nous a ensuite pénalisés. » Un point cependant suffisant pour conforter la place de dauphin mais aussi rester dans la course pour le titre. « On a une fin de saison excitante à jouer. A nous d’assurer la deuxième position et de titiller le PSG. On regarde devant et derrière…Ça ne nous fait pas peur. On est détendus. Il y a quelque chose de fantastique à jouer. On veut être en Ligue des Champions. Il faut essayer de faire 5 sur 5. » Car dans cette dernière ligne droite, le PSG, avec un match en moins, ne va pas lâcher grand-chose. « Je ne sais pas si leur élimination en Coupe d’Europe va jouer sur leur mental. Lille est une très bonne équipe. On verra. » Il faudra dans tous les cas faire le travail du côté de Reims dimanche soir.



Pour cela, l’équipe lyonnaise pourra compter sur un trio offensif en pleine bourre… Alexandre Lacazette, Clinton Njie et donc Nabil Fekir, qui croit beaucoup en les qualités de ses deux compères d’attaque. « Clinton est un ami dans la vie de tous les jours. Il peut faire de belles choses quand il est à 100%. Il y a une belle complicité avec eux et ça se ressent sur le terrain. » Le tout nouveau international français s’est lui aussi révélé durant sa première saison pleine en Ligue 1. Hubert Fournier n’est pas étranger à cette éclosion. « Ça n’a pas beaucoup changé par rapport à Rémi Garde. Tout se passe bien avec le coach. Il me parle souvent et ça m’aide beaucoup. C’est l’entraîneur qui m’a fait le plus confiance. » Et en confiance, Nabil est un sacré joueur.

Les pieds sur terre, le natif de Lyon sait qu’il a encore du chemin à parcourir malgré les louanges qui sont faites à son sujet et les comparaisons avec les plus grands joueurs. « Je peux encore progresser. C’est beaucoup de travail. Je profite du travail aussi des autres pour briller. Je ne me fixe pas d’objectifs, je veux juste être décisif à chaque match…Les comparaisons avec Messi sont plutôt flatteuses. On a un style de jeu qui se ressemble mais Messi est dans une autre dimension. Pourquoi pas s’en rapprocher. » Le joueur de 21 ans veut donc continuer à grandir. Dans son club formateur ? « Il y avait une demande salariale de ma part. On verra en juin. J’ai envie de rester. Je me sens bien ici…surtout s’il y a la Ligue des Champions. Partir ne sert à rien si c’est pour être sur le banc… ».

Sur le même thème