masculins / Du côté du MHSC

« J’avais besoin d’être mis en confiance »

Publié le 02 mars 2014 à 10:59 par R.B

Anthony Mounier a retrouvé le sourire… Son équipe est sur une belle dynamique… Il a retrouvé son football avec le changement d’entraineur… Il s’attend à affronter une équipe lyonnaise très différente du match aller…

Anthony Mounier a passé de nombreuses années au Centre de Formation de l’OL. Il est de la fameuse génération 87 (né à Aubenas le 27 septembre) ; cette génération Benzema, Ben Arfa… qui aurait dû remporter la Coupe Gambardella. Il a débuté en pro dans son club formateur. Il joue son premier match lors de la saison 2007-2008. Il sera donc champion de France. Il restera lyonnais en 2008-2009. Au total 27 matches et 5 buts avant de prendre la direction de l’OGCN où il passe trois saisons (107 matches/5 buts) avant de signer au MHSC en 2012 avec lequel il a disputé la Ligue des Champions. Depuis l’arrivée de Rolland Courbis ce joueur endurant, rapide et percutant doté d’un très bon pied gauche est redevenu titulaire.

Anthony comment expliquez-vous le réveil du MHSC ?
« Depuis début janvier, on est effectivement sur une bonne dynamique en championnat. Dommage qu’il y ait eu cet accroc en coupe de France face à Cannes. Il y a eu le changement d’entraineur (Jean Fernandez a été remplacé par Rolland Courbis à la 18ème journée où le MHSC occupait la 17ème place avec 16 points). Il y a eu une prise de conscience du groupe. On savait que l’on avait de la qualité. L’état d’esprit a changé et la qualité du jeu aussi. Vous savez quand les résultats ne sont pas bons, vous n’êtes plus en confiance, vous tentez moins et cela dégringole. Le nouveau coach voulait stopper cela. Actuellement, c’est bien, mais on n’est pas encore sauvé tout en commençant à regarder un plus devant ».

Justement quelles sont les ambitions du club pour cette fin de saison (actuellement 11ème avec 32 points)?
« Après le maintien, c’est de terminer entre la 8ème et 12ème place. Après si on arrive à enchainer une bonne série, on ne va pas se gêner… Mais l’écart est important avec les équipes encore mieux classées… »



Comment aviez-vous vécu le match aller et ce succès 5 à 1 (Anthony avait marqué un but)?
« A l’époque l’OL avait des problèmes défensifs. Nous, on avait fait un bon match en ayant aussi de la réussite. D’ailleurs l’OL et le MHSC auraient pu inscrire encore plus de buts… Cette victoire nous avait fait du bien. On en avait besoin ».

Attendez-vous à rencontrer un autre OL, un OL revanchard ?
« C’est une certitude. L’OL est performant depuis plusieurs semaines avec son nouveau système de jeu. L’OL et avec le PSG, l’équipe qui pratique le plus beau football. On est prévenus. L’OL a connu une première partie de saison difficile, mais avec son milieu en losange et ses deux attaquants, c’est différent. Les Lyonnais, après ce passage à vide, peuvent viser la 3ème place. On sait donc que ce match va être difficile… ».

Si on vous dit que l’on a retrouvé depuis quelques matches le vrai Anthony Mounier, êtes-vous d’accord ?
« Je pense en effet que cela va mieux depuis l’arrivée du nouveau coach. Il me fait confiance et j’en avais besoin. Il a su trouver les mots. J’avais vécu une première saison difficile. Je ne comprenais pas toujours pourquoi on m’avait venir. Bon, il ne faut pas s’enflammer. Il faut continuer. Mon faux départ à St-Etienne ? Cela m’a peut-être marqué inconsciemment. J’étais prêt à partir et le MHSC ne cherchait pas spécialement à me retenir. Cela ne s’est pas fait. C’est du passé. Je ne regrette pas d’être resté ».

j’ai le sentiment de progresser chaque saison. Je suis à un poste où je dois être décisif offensivement pour l’équipe : passeur ou buteur. Après mes qualités d’endurance me permettent d’aider l’équipe défensivement

Comment jugez-vous à ce jour votre carrière ?
« Je suis parti de l’OL parce que je voulais avoir plus de temps de jeu. A l’époque c’était difficile pour un jeune à Lyon. Je suis parti à l’OGCN où cela s’est bien passé pendant trois saisons. Après j’ai signé au MHSC qui venait d’être sacré champion de France. Ma première saison a été difficile J’ai eu ma part de responsabilités sans être le seul fautif. Cela n’a pas été facile de s’intégrer et puis quand on a l’impression que l’on ne compte pas trop sur vous, vous avez tendance à lâcher… Et je n’ai pas toujours été bon sur le terrain quand je jouais. Depuis, cela a changé et j’ai le sentiment de progresser chaque saison. Je suis à un poste où je dois être décisif offensivement pour l’équipe : passeur ou buteur. Après mes qualités d’endurance me permettent d’aider l’équipe défensivement. Pour être bien, j’ai besoin d’être à 100% physiquement ».


Votre saison niçoise 2011-2012 est-elle la meilleure de votre carrière ?
« Oui. J’avais été souvent décisif en tant que buteur (11) et passeur. C’était une saison complète. Mais j’espère que les meilleurs sont à venir… J’ai envie de retrouver mon meilleur niveau, de prendre du plaisir. Comme j’ai moins joué ces derniers mois (avant l’arrivée de Rolland Courbis au MHSC), je me dis que ma carrière sera plus longue que prévue ».

L’OL est-il toujours dans votre cœur ?
« Vous savez je suis arrivé à l’OL à l’âge de 11ans. L’OL, c’est ma 2ème famille. Cela ne s’oublie. Cela marque une vie. Cela ne s’oublie pas. Je suis toujours content de revenir à Lyon, de jouer à Gerland. J’ai gardé des contacts avec Romain (Beyné), Karim (Benzema)… Dans l’équipe actuelle, je connais le staff technique, les intendants, les kinés… et puis j’ai vu en jeunes Alex (Lacazette), Clément (Grenier), Max (Gonalons). Revenir à l’OL un jour ? On ne sait jamais ce qui peut se passer. On verra… »

 


VOIR AUSSI

- Toutes les infos sur la rencontre OL - MHSC
Le classement avant la 27ème journée
- Le calendrier de l'OL saison 2013 - 2014


Sur le même thème