masculins / Interview

J. Toulalan : « Répondre présent dans la difficulté »

Publié le 27 octobre 2009 à 14:11 par CC

Le milieu-défenseur de l’Olympique Lyonnais est revenu ce mardi sur la prestation à Nice. Il a surtout évoqué le derby et le triptyque de haut vol à venir face à Saint-Etienne, Liverpool et Marseille.

Jérémy, quel regard portez-vous sur la lourde défaite ramenée de Nice ?
On doit être plus solidaire sur le terrain. C’est à mon sens ce qui a manqué lors de nos deux défaites face à Sochaux (0-2) et à Nice (4-1). Jusqu’à présent, on parvenait à faire ces efforts-là. Il faut retrouver ces valeurs, être de nouveau plus solidaire. C’est en procédant comme ça que l’on s’en sortira. On nous a beaucoup parlé de match référence face à Liverpool, mais aux matchs références, je préfère toujours la régularité.

On a beaucoup parlé de vos problèmes d’adducteurs, dans quel état physique êtes-vous ?
Les adducteurs ? C’est un peu le mal du moment… Ils me font souffrir depuis le déplacement en Serbie avec l’équipe de France, mais cela ne m’empêche pas de jouer. Cela complique surtout la tâche du coach pour les entraînements, car on a besoin de repos et il est du coup difficile de travailler tous ensemble pour peaufiner les relations sur le terrain. Il y a plusieurs éléments de réponse pour expliquer ces problèmes d’adducteurs : nous avons connu une préparation plus courte en raison du tour préliminaire de la Ligue des Champions et le calendrier a été plutôt chargé depuis le début du championnat. Et la coupe de la Paix en Espagne est venue s’ajouter à cela.

Comment vivez-vous cet intérim qui se prolonge à ce poste de défenseur central ?
Vous savez, mes envies, ce n’est pas trop un souci. Le coach a besoin de moi à ce poste en ce moment et cela devrait être encore le cas samedi pour le Derby. Je me sens peut-être un peu plus défenseur dans l’âme aujourd’hui et je me dis que ma carrière pourrait être un peu plus longue lorsque j’aurai du mal à courir dans quelques années… Mais je reste persuadé que je reste plus performant et meilleur au poste de milieu de terrain.

Dans quel état d’esprit abordez-vous le Derby alors que le calendrier s’annonce démentiel ?
Je ne vous cache pas que la semaine s’annonce compliquée avec les confrontations successives face à Saint-Etienne, Liverpool et Marseille, même si c’est toujours positif de disputer des matchs.
Le Derby reste un match à part dans le championnat de France. J’ai eu l’occasion de disputer des Nantes-Rennes, mais l’intensité d’un Saint-Etienne-Lyon est multipliée par deux ou par trois. Ce match s’annonce compliqué parce que Saint-Etienne reste également sur une mauvaise série, mais dans la difficulté, nous avons toujours répondu présents. Nous avons conscience que nous allons vivre une semaine déterminante sur le plan comptable. Il ne faut pas décrocher.

[IMG43658#R]
Sur le même thème