masculins / OL - LOSC

«J’ai la gagne en moi… »

Publié le 27 septembre 2013 à 17:10 par R.B

Maxime Gonalons n’est pas tout à fait le même sur et en dehors des terrains… Ce Lyonnais heureux d’avoir réalisé son rêve et de le vivre au quotidien dans son club formateur le reconnaît… Il se souvient aussi de la visite des Lillois la saison dernière…

 Il ne change pas et c’est un compliment. D’inconnu à reconnu, d’aspirant footballeur en plein doutes à international, de simple soldat à capitaine, « Max » a gardé sa gentillesse, son humilité, son envie de plaisanter, le plaisir de partager avec les autres. « C’est mon éducation. La simplicité en fait partie. J’aime bien les relations avec les gens. Et puis le foot c’est toujours un jeu, ma passion depuis que je suis gamin. J’ai réalisé mon rêve de devenir pro qui plus est à l’OL, mon club formateur.  Cela n’a pas été évident d’y arriver même si  j’y ai toujours cru. Je suis vraiment heureux. L’OL, c’est ma famille. Je n’oublie pas tous les gens que j’ai côtoyés comme mes formateurs qui m’ont fait grandir ».

Heureux le capitaine, malgré les périodes délicates, les évolutions du club… « J’essaie de prendre du recul. Avec les jeunes, ce n’est pas toujours évident. J’ai besoin de me faire aider, d’avoir des relais comme Clément (Grenier), Alex (Lacazette), Sam (Umtiti) ou des joueurs plus expérimentés. L’état d’esprit doit être irréprochable. L’évolution du club ? J’ai connu la période d’avant. C’est aujourd’hui différent. Aujourd’hui, j’ai plus de responsabilités. J’ai évolué. Cela me sert en match pour aider l’équipe, apporter aux jeunes qui arrivent dans le groupe. Avec Clément, Alex, Sam… on est plus exposés. Cette nouvelle génération doit emmener le club le plus haut possible. Moi, je dois d’abord montrer l’exemple sur le terrain en étant performant à chaque match ».

Performant, il le fut moins au cours de la seconde partie du précédent exercice et au début de cette saison. « Quand je suis moins bien, cela me touche. Je fais face. C’est vrai que depuis deux ou trois matchs, je suis mieux. Mieux physiquement dans les matchs. On a vécu une période délicate qui m’a touché, déçu car j’avais envie que cela aille bien. Cela m’a questionné… ». Discute-t-il avec Rémi Garde ? «Oui,  j’ai beaucoup de relations avec lui, avec le staff…  On se connait depuis longtemps ».  Maxime ne fait pas que porter le brassard, il s’investit.

Pour en revenir au coup de moins bien, cela lui a coûté sa place dans le groupe France. « D’abord être performant avec l’OL pour le retrouver éventuellement. Quand cela ne va pas, il faut se réfugier dans le travail. En plus la concurrence est rude. J’espère que la France sera au Brésil dans un pays qui respire le football. Pour cela il faudra passer les deux matchs de barrage qui s’annoncent compliqués ».

« Max » a retrouvé des couleurs ces derniers temps. On le voit plus et on voit son tempérament de râleur. « Oui, je râle beaucoup sur un terrain. J’étais déjà comme cela plus jeune.- J’ai en moi la gagne. Quand je joue, je lâche tout, en étant respectueux des autres, même si avec la pression, l’adrénaline, je m’emporte. J’ai simplement envie de bien faire. Cette envie de gagner, je l’ai d’ailleurs chaque fois que je pratique un sport. En fait je m’amuse… pour gagner ».  Quand on lui dit qu’il « pose » souvent, qu’il chambre, il répond : « Depuis que j’ai reculé et que j’occupe ce poste devant la défense, je suis plus combattif ! Sur un terrain, on ne peut pas aimer tout le monde (sourire) et l’inverse doit être vrai à mon égard. On est des joueurs. Cela fait partie du métier. Mais, je sais m’arrêter… Mon père a joué à un petit niveau, il était pareil. Même si je suis calme, il ne faut pas trop m’énerver… J’aime bien quand il y a du respect des deux côtés. En fait, je suis un faux calme ».

  Avant de recevoir le LOSC et après une petite dizaine de matchs, Maxime se dit confiant pour la suite de la saison avec  cependant un impératif. « Oui, je suis confiant malgré les moments de doute que l’on a vécus. On a pris conscience de nos qualités. Mais pour les exploiter, pour être performant, il faut jouer ensemble.  On n’a pas les individualités d’autres clubs ». Le LOSC fait un bon début de saison et avait fait une visite réussie la saison dernière. Le capitaine lyonnais n’a pas oublié. « Un sale match. On s’était compliqué la tâche. Payet nous avait fait mal. Cette saison malgré de nombreux départ, le LOSC est encore là avec des joueurs que je connais bien comme Rio (Mavuba), Flo (Balmont). Il y a des très bons joueurs. Ce sera un match de haut niveau comme à chaque fois contre cette équipe ».

Et comme à chaque fois depuis quelques temps, juste après le protocole d’avant match, « Max » devrait satisfaire à un rituel. « A l’image de nombreux sportifs, je suis un peu superstitieux. Et comme je suis aussi chambreur, cela m’amuse d’arroser le Doc en lui rendant la bouteille d’eau après avoir bu… Bon, en hiver, ce sera plus difficile… » 


Voir Aussi

- Toutes les infos sur la rencontre
- Le calendrier de l'OL

- Commandez et imprimez vos places jusqu'à 1 heure avant la rencontre !
- Procurez-vous le maillot domicile floqué Gonalons !


Sur le même thème