masculins / Rétro 2008

Janvier, des arrivées et des retours (II)

Publié le 14 juin 2008 à 08:00 par SC

...Cris revient en France, Boumsong arrive à l'OL, Anderson part se soigner au Brésil, Lyon renoue avec la victoire face à Lorient et contre l'ASSE, Benzema permet à l'OL de revenir au score.

Le 15 janvier, l’OL fait ses premiers pas en Coupe de la Ligue, pour un quart de finale face au Mans. Le stade Léon Bollé est balayé par des rafales de vent qui atteignent parfois les 100km/h. Un arrêté préfectoral tombe : « par sécurité le match est reporté au lendemain.»
Le 16 janvier, en début d’après-midi Cris arrive à l’aéroport de St Exupéry. Son souhait principal : participer aux rencontres face à Manchester United. Dans le même temps au Mans, le vent s’est tu. Les joueurs s’apprêtent à affronter les manceaux. Mais la tempête s’abat sur l’OL. Le club s’incline un à zéro sur un but de Matsui. Lyon est éliminé.

Le17 janvier au matin, une nouvelle est diffusée sur toutes les radios: « Big bisous à Carlos, il vient de quitter ce monde pour animer le paradis. » Dimanche 20 janvier, le championnat reprend. L’OL se déplace à Lens. Juninho est absent, victime d’une fracture du cinquième orteil du pied gauche. Cléber Anderson est out, entorse des ligaments croisés. Lyon vit un cauchemar et chute lourdement 3 à 0.
Le 20 janvier débute la Coupe d’Afrique des Nations. Le Ghana, pays organisateur, dispute le match d’ouverture et s’impose 2 à 1 face à la Guinée. Le 23 janvier l’OL est à Gerland pour la réception de Lorient. Fred retrouve Benzema et Ben Arfa en attaque. Sa dernière titularisation remonte au 11 novembre dernier. Lyon renoue avec la victoire et bat les bretons 2 à 0. Les Girondins restent dans la course à 3 longueurs.
Le 24 janvier Jean-Alain Boumsong dit au revoir à la Juventus peut-être un peu trop vite. Les négociations vont durer trois jours. Les italiens se montrent très indécis voir compliqués. Le 26 janvier en début de soirée alors que le LOU reçoit Béziers à Vuillermet, l’accord est scellé : « Jean-Alain Boumsong est lyonnais. » Le 27 janvier, les Lyonnais sont l’antre des Verts. Juninho n’est pas encore apte, sa blessure le fait toujours souffrir.
47ème minute Gomis ouvre le score sur un raté de Coupet. 91ème minute, les supporters stéphanois commencent à quitter le chaudron. Ils chantent, pensent qu’enfin ils ont mis fin à 14 ans de disette en battant Lyon. Un coup franc ruine leurs espoirs. C’est Benzema qui se charge de le transformer à la 92ème minute. L’OL repart avec le nul. Les Stéphanois sont Verts de rage. Ce nul et la défaite de Bordeaux permet aux Lyonnais de devancer les bordelais de 4 points.
Sur le même thème