masculins / OL - PSG J-1

« Je me battrai jusqu’au bout… »

Publié le 24 février 2012 à 17:29 par R.B

« Licha » reconnait que les choses sont difficiles en ce moment… Triste, agacé, il reste cependant positif en sachant qu’il y a encore beaucoup de matchs à jouer et à gagner, notamment celui face au PSG pour retrouver la confiance… et aussi dans l’optique du podium…

Avec le temps,  pas besoin parfois de parler pour comprendre l’état d’esprit du moment de certaines personnes. Il suffit de regarder.  Toutefois, vous avez envie de comprendre, de discuter avec elles pour mettre des réponses précises sur vos impressions. Un souhait exaucé par l’Argentin Lisandro Lopez après l’entrainement de ce mardi. « Oui, je suis agacé, énervé, triste… mais c’est normal en ce moment. Les choses ne sont pas faciles. Mais je reste positif. Il y a encore beaucoup de matchs à jouer, à gagner. A chaque match, chaque entrainement, je suis positif pour gagner… ». Et d’enchainer : « Je suis confiant et je le serai jusqu’au bout que cela marche ou non. Je me battrai jusqu’au bout… ».



« Licha » ne cherche pas ses mots, ses tournures de phrases pour exprimer en français ce qu’il ressent, ce qu’il attend du futur mais aussi de l’équipe. « Pour moi, tout est important. On est dans les trois coupes dont deux que l’on peut gagner. Et il y a le championnat. J’espère que tout le monde a conscience que le podium est important. C’est trop important pour le club. Tu comprends, on parle de cette saison mais aussi de la prochaine… ». Une pause. Il triture machinalement sa barbe en cherchant à comprendre pourquoi ce qui marche en coupes ne fonctionne plus en championnat. « Je n’ai pas vraiment de réponses. Peut-être que l’on se dit que l’on a le temps en championnat. Qu’il y aura un autre match après le match que l’on vient de perdre. Il n’y a pas cette notion de décisif comme en coupes. ». D’autres raisons encore que l’on devine…

Ne comptez pas sur lui pour se satisfaire de cet état de fait. « Il y a ce match contre le PSG. Je le vois difficile, mais si on est à notre niveau, ce sera compliqué pour le PSG qui est mon favori pour le titre. C’est une rencontre importante pour les trois points, mais aussi pour notre confiance, notre motivation. Il faut d’abord revenir au classement, récupérer des points pour jouer le podium lors des dernières journées».

Cette équipe qui ne tourne plus en championnat et lui qui ne marque presque plus. Peut-il y avoir un lien ? «J’espère marquer mais avant tout gagner. Je sais que les buts vont revenir petit à petit. Pourquoi je ne marque pas ? Je n’ai pas trop d’occasions de buts en ce moment. Je fais pourtant beaucoup d’efforts pour les avoir. Regarde les matchs contre Caen, l’Apoël… j’ai couru, fait des appels… Physiquement, je suis très bien. Tu sais ce qui m’énerve ? On ne joue pas vraiment en équipe… ».  Est-ce-qu’on se trompe si l’on en déduit que la conception du foot de Lisandro est parfois à l’opposé de certains tout comme de leur comportement ? Est-ce-que il exprime son énervement au-delà de ses gestes bien visibles? « Oui, j’essaie de donner mon avis aux gens responsables… ». Et d’enfoncer le clou : « on me dit que l’on a besoin de moi. Mais, moi, j’ai besoin des autres… ».



On comprend au fil de la discussion encore mieux pourquoi « Licha » est devenu au fil du temps le guide lyonnais. Il ne se contente pas de planter des buts, de courir, de râler, d’encourager… Cette individualité non individualiste a un véritable regard, amène ou pas,  sur ce qui l’entoure au quotidien. Et il n’aime pas que les choses n’avancent pas lorsqu’elles doivent être corrigées. « Licha » bouillonne assurément depuis quelques temps. En partant, le guerrier argentin revient cependant à sa première affirmation : « je reste positif… je me battrai jusqu’au bout… ».

source : Tribune OL spécial "OL - PSG"

 

Sur le même thème