Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / OL - SRFC

« Je me sens bien dans mon métier »

Publié le 26 mai 2013 à 09:00 par R.B

A quelques jours du match contre le Stade Rennais, un tour d’horizon avec Rémi Garde… il parle de la saison… mais aussi de son métier…

Ta plus grande satisfaction à ce jour ?
« D’avoir vu beaucoup de jeunes progresser et cela comprend les plus anciens de ces jeunes. Je peux citer Max (Gonalons), Alex (Lacazette), Sam (Umtiti), Clément (Grenier)… en ce moment Anthony (Lopes)… je pourrais tous les citer. Il y a aussi le retour de Yo (Gourcuff). Les buts à des moments donnés de Bafé (Gomis) et Licha (Lisandro). Je n’oublie pas notre jeu collectif sur la première partie de saison. Cela donne des bases sur lesquelles on pourra s’appuyer ».

Ta plus grosse déception ?
« Les trois défaites de rang avec celle imméritée face à Sochaux. Ce fut un véritable trou. Il y a eu l’élimination à Epinal qui a fait mal parce que c’était le match de  reprise. Je ne cache pas aussi la déception liée à certains comportements. J’aime rappeler que dans mon équipe idéale l’état d’esprit privilégie l’intérêt collectif à celui individuel ».



Les départs de la saison et ceux à venir ?
« C’est trop banalisé. Il ne faut surtout pas les banaliser. On oublie trop souvent le courant dans lequel évolue le club, la situation. C’est quand même énorme ce qui s’est passé depuis deux saisons. La dynamique, les moyens de l’OL sont devenus différents. Ce n’est pas rien, par exemple, ces départs d’anciens avec de l’expérience même si les jeunes ont fait du bon travail. Il ne faut pas oublier ce qu’on fait les anciens. J’avais connu cette situation à Arsenal ».

Le fait de finaliser ton diplôme d’entraineur t’apporte quoi ?
« Cela apporte des compétences dans certains domaines indispensables pour entrainer (management, communication, pédagogie…). Après, on apprend énormément les mains dans le cambouis, en échangeant avec son staff ou en rencontrant d’autres entraineurs en activité ».

Je me sens bien dans mon métier. J’accumule de l’expérience au quotidien. Je monte en compétences. Après je ne sais pas combien de temps je vais faire cela.

Est-ce-que tu as fait le bon choix de carrière ?
« Je me sens bien dans mon métier. J’accumule de l’expérience au quotidien. Je monte en compétences. Après je ne sais pas combien de temps je vais faire cela. Ce métier demande beaucoup d’investissements, d’énergie… Il est très exigeant. Je ne me suis pas posé la question en termes de choix. Ce que j’ai fait avant me sert ».

Penses-tu qu’entrainer ton club formateur c’est plus facile ?
« Au début, c’est certainement plus facile par son côté rassurant. C’est comme un jeune joueur qui débute dans son club formateur. Avec le temps, ce n’est pas aussi certain que cela parce que, notamment, l’on change et que les gens peuvent ne plus reconnaitre la personne qu’ils avaient côtoyée ».

Participez au tournoi de poker de l’OL sur PokerStars ce soir à 21h :
places VIP et maillots dédicacés offerts ! Cliquez ici !

Sur le même thème