masculins / OL - Bordeaux

"Je n'ai pas vu le temps passer"

Publié le 15 mai 2015 à 15:09 par R.B

Samuel Umtiti va disputer ce samedi face aux Girondins son 100ème de L1 (le 131ème de sa carrière)… Entre souvenirs et présent pour ce joueur très exigeant en quête de perfection…

Le temps file. Et pourtant, retour en arrière, ce stage à Tignes semble si proche. Sam encore ado, un brin timide tout en sachant déjà ce qu’il voulait, aux côtés du protecteur Boumsong. Un peu plus tard en Corse (janvier 2012) pour un stage pendant la trêve de Noël. Un match amical face au Sporting Bastia, le 1/32ème de finale de Coupe de France contre La Duchère et ses premiers pas en championnat au Stade la Mosson contre Montpellier, le 14 janvier 2012 . « Oui, je m’en souviens. On avait perdu 0 à 1. Il y avait Giroud en face… J’avais joué aux côtés de Max (Gonalons). Quand j’y repense, je me dis qu’il y a de gros progrès à tous les niveaux (sourire). Oui, on peut parler de progression à tous les niveaux : dans la régularité, les duels, la concentration… ». Sam avait 18 ans et 2 mois.

Un 100ème match à 21 ans et 6 mois pour ce champion du monde des moins de 20 ans ? « C’est beaucoup de fierté. Franchement, je n’ai pas vu le temps passer. Non, je ne me rends pas compte. Peut-être une fois en fin de carrière. Pour l’instant, j’enchaîne et cela va vite. Je me dis que je suis sur le bon chemin…».

Le natif de Yaoundé a appris avec ses différents partenaires, en les regardant jouer du banc et aussi devant l’écran de télé. « Je bouffe du foot tout le temps. Des grands matches mais aussi les autres… Je regarde le placement…. ».

Parmi les souvenirs, il n’a pas oublié son premier match au Stade Vélodrome face à l’OM. « Je n’avais pas été très présent dans les duels. Il y avait Brandao en face… On avait fait 2 à 2… Oui, ce match m’avait fait c…. Sinon, mais ce n’est pas en championnat, je garde un très bon souvenir du match aller face à la Juventus Turin. Je revenais de blessure et j’avais réalisé de belles choses… »

100ème match de L1 pour celui qui a eu comme partenaire Cris (1 fois), Gonalons (2), Lovren (3), Rose (9), B. Koné (29), Bisevac (37) sans oublier ses trois matches avec une défense à trois, ses 12 rencontres sur le flanc gauche de la défense et ses 3 entrées en jeu.

Fier mais pas repu. « Je dois m’améliorer en tout. Faire tout en mieux et chercher la perfection même si cela n’existe pas». La perfection en forme de grande exigence envers lui et ses partenaires. Et cela se voit, s’entend : « quand je l’exprime sur le terrain à l’adresse de mes partenaires, c’est juste dans l’intérêt du collectif. Il n’y a rien de méchant ». Et si on lui parle de force tranquille image que lui ont attribué certains observateurs du ballon répond, il n’est pas complétement d’accord. « D’un côté, peut-être, mais je suis un tel compétiteur que ma personnalité se transforme… et on ne pas parler de tranquillité ». Sam reconnait d’ailleurs sans détours son comportement de leader de groupe. Le gaucher est devenu en effet un cadre qui ne sort jamais du collectif sauf sur blessure ou suspension.

Le temps a filé et vient déjà celui de la fin de cette saison. « On veut conclure sur une bonne note. Pour le titre on savait que ce serait compliqué car cela ne dépendait pas que de nous. Cette 2ème place nous satisfait. Regrettons ce qui s’est passé à Caen. Il y a eu un enchaînement de plusieurs petites choses dont des attitudes qui n’ont pas fait avancer le groupe, bien au contraire… ». Et d’ajouter : « on doit montrer un autre visage face à Bordeaux qui sera certainement revanchard après la fessée subie au match aller et qui vise toujours un ticket européen ».

L’Europe, la grande, qu’il va a priori découvrir en septembre prochain. S’il compte 18 matches européens, il y en a 15 en Ligue Europa avec ce but fabuleux à Tottenham et 3 dans les tours préliminaires d’accession à la Ligue des Champions (Grasshopper Zürich x 2 et à San Sebastian face à la Real). La suite d’une carrière en club très prometteuse en attendant, on lui souhaite, la scène internationale…

Sur le même thème