masculins / OL - ETG

« Je n’ai jamais tremblé »

Publié le 24 janvier 2014 à 11:17 par SC

Anthony Lopes amène, depuis son retour de blessure, sa contribution à la solidité défensive. Satisfait de ses dernières prestations, il s’est imposé dans la cage lyonnaise et fait tout pour être du voyage au Brésil.

  Il est revenu de blessure il y a un peu plus d’un mois. Pourtant, les interventions du portier lyonnais se font plus rares depuis quelques semaines. Anthony Lopes peut s’appuyer sur une solide arrière-garde, ce qui n’a pas toujours été le cas. « On concédait beaucoup d’occasions en début de saison, j’avais beaucoup d’interventions à faire. Mais, maintenant on produit du beau jeu, j’ai peu d’interventions ». Et inversement, la défense peut compter sur un dernier rempart efficace. Pas toujours facile pour un gardien lorsqu’il est peu sollicité. « Peu d’interventions, mais il faut les faire. Il faut rester concentré pour être décisif… Quand on a la confiance du staff et de l’équipe, c’est sûr qu’on est plus serein même si à chaque match tout est remis à zéro ».

La réception d’Evian n’échappera pas à cette règle. « Il faudra être sérieux, discipliné. C’est un match à prendre avec beaucoup de sérieux car le match aller avait été compliqué ». Les souvenirs de la défaite sont encore présents. « On a une grosse revanche à prendre. Il faudra se rattraper ». Mais, la donne a depuis bel et bien changé. L’heure est à l’optimisme, mais pas question cependant de négliger ce rendez-vous. « On est sur une belle série, contrairement à eux. Donc on ne sait jamais ». Les ingrédients mis depuis quelques semaines seront une nouvelle fois nécessaires ce dimanche. « Chacun fait plus d’effort pour les autres. Quelque chose s’est créée au niveau de l’équipe. On espère rejoindre le haut du classement ».

Un « Yo » à ce niveau-là est forcément un atout majeur pour y parvenir. Anthony Lopes ne tarit pas d’éloges sur le meneur de jeu. « Quand il a du temps de jeu, il tente des gestes extraordinaires. Ça nous fait du bien. Il a une forme internationale, ces prestations sont extraordinaires et les chiffrent le montrent ».

  Le gardien de 23 ans réussit lui aussi une très belle saison, malgré une blessure qui l’a écarté des terrains un mois. « Je me sens nettement mieux. J’ai eu une grosse coupure avec cette blessure. Mais, ça m’a permis de mettre tout à plat. Je suis rassuré par rapport à mes dernières prestations ». Même si il affirme qu’in n’a « pas ciblé d’objectifs personnels », l’ambition est grande. « Je suis jeune, il faut enchainer les matchs…Aller à la Coupe du Monde est devenu un objectif…Ca représenterait énormément de choses. Un Mondial au Brésil à 23 ans n’est pas donné à tout le monde. Ça serait un rêve ». Désigné numéro un dans la hiérarchie des gardiens, Antho vit très bien la concurrence avec Rémy Vercoutre : «  Je n’ai jamais tremblé par rapport à un couperet…Je peux travailler dans la sérénité et dans la joie. Il n’y a pas de problème avec Rémy. J’aimerais bien qu’il y ait un point final à tout ça. Nous, ça va très bien ».

Sur le même thème