Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / OL System

« Je ne débranche jamais… »

Publié le 12 septembre 2012 à 19:06 par R.B

Avant de le voir bientôt sur la pelouse avec le maillot lyonnais sur le dos, Arnold Mvuemba était l’invité d’OLSystem…

 Grande première pour l’ancien merlu, invité de Barth et de Serge et premiers mots sur son nouvel environnement. « Je n’ai pas eu le temps de visiter la ville. Je cherche d’abord un logement avant de découvrir la ville… Est-ce-que l’OL est différent du FC Lorient ? Oui. Il faut que je m’adapte ». Les entrainements à Tola Vologe ? « Difficile de comparer, même s’il y a quelques différences… A Lorient, on s’entrainait sur le synthétique quand on jouait chez nous et sur l’herbe quand on se déplaçait ». Et de poursuivre : « le foot, c’est sur de l’herbe… ». Avec cet aveu : « Je reste toujours branché foot. Je le regarde énormément à la télé. J’aime trop le foot pour débrancher… »

Changer de club, Arnold en avait envie. « Après trois saisons à Lorient, j’étais pleinement satisfait que l’OL me veuille. C’est un grand club. Sur le terrain, j’aime bien avoir le ballon pour distribuer le jeu. Je suis un milieu relayeur, j’aime aller de l’avant. Etre comparé à Tiago comme l’a fait Bernard Lacombe lors de sa présentation à la presse ? Je ne me compare pas spécialement. J’ai mes qualités… On verra… Je n’ai pas le trac… Il y a Jimmy, c’est bien pour mon intégration».

Un mot sur l’ancien lyonnais Giuly qu’il a croisé rapidement à Lorient ? « Giuly, c’est un capitaine de vestiaire. Il parle beaucoup… Qu’il joue ou ne joue pas, il ne fait pas la gueule». Et sur l’Equipe de France ? « Je ne souhaite pas trop donner mon avis sur le sujet… ».

En Angleterre, il n’y a pas de temps mort. Cela m’a apporté en maturité de jouer dans ce championnat

Le programme à venir de l’OL ? « C’est excitant… même si je ne jouerais pas la phase de groupe de l’Europa League… . ». Le début de saison de l’OL ? « C’était important de gagner les premiers matchs… peu importe la valeur des adversaires. ». Comme Steed  Malbranque, Arnold a joué en Angleterre. « Oui, j’ai joué un peu plus de deux saisons. En Angleterre, il n’y a pas de temps mort. Cela m’a apporté en maturité de jouer dans ce championnat. L’organisation, c’est mieux en France, mais en Angleterre, toutes les équipes jouent pour gagner ; elles se livrent… Les supporters sont toujours derrière leur équipe. Après ma philosophie correspond plus à ce qui se passe en France… ».

 Les media ? « Cela fait partie du boulot, mais je n’aime pas trop cela. C’est ma timidité… Je suis plus à l’aise sur le terrain que face à une caméra». Et de confier : «je garde mes matchs, mais je ne les regarde pas ou pas en entier.. ». Il se souvient de son premier match en pro avec le Stade Rennais face à Sochaux en même temps que Kim Källström. D’un succès avec Portsmouth. Ou de son titre de meilleur joueur du Tournoi de Toulon aux côtés de Jimmy Briand. Sa plus grosse déception ? « La défaite en Coupe face à l’OL la saison dernière en ½ finale de la Coupe de la Ligue… Je l’ai mal vécue… On rêvait d’aller au Stade de France avec le club… ». Peut-il s’énerver ? «Cela m'arrive d’être grognon… Je suis plus râleur vis-à-vis de moi-même, car je suis exigeant ».

Sourire quand il revoit la photo du groupe qui a remporté la Gambardella avec le Stade Rennais. « Oui, je me souviens de cette aventure (avec notamment Gourcuff, Briand)… On avait battu l’OL en ½ finale… L’OL avait une grosse écurie… ». Etait-il différent jeune? "Non, j'étais le même... J'avais le même comportement qu'aujourd'hui. J'étais calme...".

Les 60minutes sont passées. On verra si la dernière recrue lyonnaise sera sur la feuille de match, voire titulaire, face à l'ACAjaccio ce dimanche pour le découvrir un peu plus en crampons. .

CLAIREFONTAINE, partenaire officiel de l’Académie OL.