masculins / OL - ACA

« Je ne pensais pas être autant sollicité »

Publié le 15 février 2014 à 08:01 par R.B

Corentin Tolisso a découvert le monde des professionnels cette saison… Rémi Garde l’a souvent appelé dans le groupe… Il a déjà joué sept matches... Rencontre avec un jeune joueur de 19 ans qui peut occuper plusieurs postes…

 Avec le retour attendu de Miguel Lopes, sans parler de celui de Mou Dabo dans quelques temps, pas sûr que Corentin soit dans le groupe pour la réception de l’AC Ajaccio. Mais tout est allé tellement vite pour lui, qu’il ne s’en offusquera pas. « Je suis content d’être appelé dans le groupe. Certes, je n’ai pas beaucoup de temps de jeu, mais c’est déjà très bien.  Et quand je retourne en CFA, je donne mon maximum… Je ne pensais pas être autant sollicité cette saison. Je ne pensais pas non plus signer mon premier contrat professionnel  cet automne (il a signé en octobre dernier pour quatre saisons). Je voyais plutôt cela pour la fin de saison. Cela a été une belle surprise comme ma sélection en U19. J’avais fait une bonne préparation mais je n’avais rien prouvé d’exceptionnel… »

On a donc découvert ce jeune joueur né à Tarare qui a fait ses premiers pas dès l’âge de 6 ans à Amplepuis  avant de passer à l’Arbresle et de signer à l’OL à 13 ans. Mais au fait, quel est son poste lui que l’on a vu arrière droit, arrière gauche, défenseur central, milieu de terrain ? «J’ai débuté attaquant et je le suis resté jusqu’à 12 ans. Mon poste préféré, c’est milieu de terrain. Après j’avais déjà joué deux ou trois fois arrière latéral en CFA ainsi qu’à l’entraînement. En CFA, j’ai joué les dernières fois en défense centrale. C’est différent…  Je pense que la polyvalence est un avantage». Et s’il avait à juger ses qualités et se défauts ? « Pour les qualités, je dirais une bonne technique, la vision du jeu. J’ai aussi de plus en plus de puissance. Je gagne souvent mes duels de la tête… En revanche, je ne vais pas vite. Quand j’étais plus jeune, j’étais rapide. Ce n’est plus le cas. Il faut aussi que je travaille mon pied gauche et que je sois plus appliqué… ». Si on lui dit qu’il y a une forme d’élégance dans son jeu, il rétorque : « quand je me regarde, cela ne me saute pas aux yeux… ».

Corentin a obtenu son bac ES l’année dernière. Il s’était inscrit en FAC (AES), mais
il a dû arrêter. « On verra après le foot… ». Le foot dans lequel il baigne depuis toujours. Balle au pied et supporter de l’OL. « Petit, je rêvais de jouer à Gerland. C’est Sonny Anderson qui m’a fait aimer l’OL… ». Sonny, son modèle. « Je jouais attaquant… D’ailleurs, je préfère les attaquants. Je les regarde comme Balotelli notamment… ».

C’était un cadeau. Je n’ai pas touché le ballon, mais j’ai mis les pieds sur la pelouse de Gerland. Exceptionnel. Cela te donne encore plus envie de travailler pour réussir

7 matches en pro dont deux comme titulaire (à Guimaraes et contre Yzeure). « Je mets le match contre Yzeure en avant parce que cela a été compliqué… ». 275 minutes de haut niveau. Des débuts inoubliables contre Nice. « On menait 4 à 0. Le coach m’a fait entrer dans les arrêts de jeu. C’était un cadeau. Je n’ai pas touché le ballon, mais j’ai mis les pieds sur la pelouse de Gerland. Exceptionnel. Cela te donne encore plus envie de travailler pour réussir ». Des matches et du banc (une dizaine de fois). « Même sur le banc, tu apprends. Je regarde surtout ceux qui occupent un poste où je pourrais entrer. Il faut être prêt. Et si tu entres en jeu, pas question d’avoir peur. Tu dois tout donner pour ne pas avoir de regrets »

  Il sait qu’à « ses postes », la concurrence va être sérieuse si tout le monde est apte. « Je le sais. Je sais que je vais redescendre en CFA. Je vais donner le meilleur de moi-même pour revenir  dans le groupe. Je m’entraîne avec les pros et c’est déjà important. Après, le coach va avoir besoin de tout le monde avec la succession de matches. J’espère que l’on va aller le plus loin possible dans toutes les compétitions en gagnant pourquoi pas la coupe de France et en finissant à une bonne place en championnat ».

La saison est encore longue. Une saison qui a déjà marqué Corentin. Un jeune de 19 ans réservé mais à l’aise lorsqu’il connait son environnement. Il a d’ailleurs apprécié son intégration chez les pros : « le fait qu’il y ait de nombreux jeunes, cela a facilité les choses ; et d’une façon générale, il y a eu beaucoup d’aide ». Et lui, il entend bien aider le groupe si l’on fait encore appel à lui.


Source :  Tribune OL

Sur le même thème