masculins / OL - Reims

« Je ne pensais pas que cela arriverait à cette vitesse »

Publié le 03 octobre 2015 à 08:00 par R.B

Aldo Kalulu, 19 ans, a découvert le haut niveau le 12 septembre dernier face au LOSC… Il a marqué son premier but récemment… et vient de jouer les 90 minutes face au Valence CF… Gros plan sur un joueur prometteur et sur un jeune homme vraiment attachant…

SES DEBUTS EN PRO
« Je m’étais préparé mentalement et physiquement pour être prêt si le coach faisait appel moi. J’avais fait une bonne préparation à Crans Montana, puis lors des entraînements à Lyon. Cela avait été un peu difficile dans les matches amicaux. Tout cela m’a servi. J’ai par exemple progressé au niveau du rythme. Le staff était à priori satisfait. Mais je ne pensais pas que cela arriverait à cette vitesse. Je ne suis pas surpris par ce que je découvre. Je savais que ce serait dur notamment au niveau du cardio en raison du rythme pendant les matches surtout quand tu rentres en cours de partie. Après rien n’est facile à ce niveau même si tu joues avec d’autres joueurs qui sont plus forts, plus expérimentés ce qui aide forcément ton jeu ».

SON JEU
« Mon job c’est de proposer des solutions, de faire des appels, d’être en mouvement, de faire des passes…  Mon jeu a toujours été comme cela. Et chez les jeunes, j’ai plus joué en retrait de l’attaquant. Des qualités ? Je suis vif, rapide, athlétique malgré ma taille».

BUTEUR

« Je ne suis pas encore un vrai buteur, juste en capacité de le faire. Je pense que cela viendra en étant notamment plus égoïste. A la base, j’ai toujours été plus passeur. Au début, je ne faisais que des passes. A partir des U17, j’ai un peu plus commencé à penser « à ma poire ». Je n’ai jamais beaucoup frappé (212 minutes en pro, 1 but en 2 tirs). Ce sont pour l’instant des statistiques récurrentes chez moi. Mon but ? Un moment spécial. J’ai tout fait vite et cela a marché… ».

SON OCCASION FACE A VALENCE
« Je dois frapper. Ce qui s’est passé fait partie de mon apprentissage, un apprentissage  en accéléré. Ce n’est pas ma faute si la Ligue des Champions constitue aussi un brouillon… »

YOUTH LEAGUE
«A l’origine, je pensais disputer la Youth League (il fait partie de la liste des 3 joueurs  avec Diakhaby et Del Castillo ayant dépassé l’âge et autorisés à jouer), être avec le groupe CFA en espérant jouer un peu avec les pros. La vie est magnifique avec ce qui m’arrive en ce moment… Mais si le U19 vont loin dans leur compétition européenne, je me dis que je pourrais les rejoindre. Ce serait un privilège ».

LA TAILLE
« Il n’y a pas de taille handicapante. Certes cela ne facilité pas mon jeu aérien, même si j’ai une bonne détente, ou certains duels. Mais dans d’autres domaines,  je peux m’en servir pour m’imposer. En un mot, je ne me pose pas de question : je suis comme je suis ».

PERSONNALITE
« Je suis sérieux quand il faut l’être et très détendu dans d’autres circonstances. Je rigole beaucoup avec mes potes, même si je ne donne pas forcément l’impression que cela puisse se produire. Je n’ai pas eu une éducation, je n’ai pas un tempérament à prendre la grosse tête ou à être perturbé par l’argent, la notoriété…  Mon père m’a donné cet état d’esprit. De mes origines africaines (congolaises), je crois que j’ai gardé la détermination, la notion de but à atteindre. Les études ? Je voulais passer mon bac, mais cela a été de plus en plus compliqué avec les matches, les entraînements et tous les déplacements que j’avais à faire chaque jour. Quand je rentrais le soir chez moi, je me disais que malgré la fatigue liée aux entraînements, il fallait que je travaille. Une fois la tête dans mes livres, je n’avais plus de forces et je m’endormais. Après tu loupes aussi des cours. C’était vraiment rude. Dommage. Quand je commence quelque chose, j’aime bien aller au bout. Mais là, c’était compliqué d’être à 100% des deux côtés. Alors, comme j’étais plus doué pour le football que pour les études, j’ai choisi la direction du foot où j’ai pensé qu’en travaillant je pourrais y arriver. Mais une fois que les choses se seront stabilisées, j’ai l’intention de me remettre dans les livres pour passer mon bac. Je n’ai pas envie de gâcher tout ce temps passé, tout cet investissement. Ce serait aussi une façon de remercier mes parents pour tout ce qu’ils ont fait pour moi. Le contrat pro étant une autre récompense pour eux ».

LA FAMILLE
« Mon père et ma mère ont fait beaucoup pour moi, mes frères et ma sœur. Ils continuent. C’est vrai qu’il y avait beaucoup d’émotion quand j’ai signé mon contrat pro. Mes parents étaient avec moi. C’était un aboutissement pour tout le monde. Cela faisait  plaisir d’être récompensé. Dans la famille, le foot tient une grande place. Mes frères sont aussi à l’OL. Gédéon est arrière avec les U19, Pierre est dans le groupe U17 (défenseur central) et il y a encore Joseph, le plus jeune.


L'oeil de Bernard Lacombe

Ah, tu sais, il a quelque chose. Il percute, il porte le danger. Il va vite. Il a des appuis remarquables. Il a la caisse pour répéter les efforts. Il est imprévisible. C’est un vrai danger. Pour l’instant, il est un peu chien fou. Il faut qu’il se canalise. Oui, il me fait penser à Ludo Giuly. Buteur ? Je pense qu’il peut l’être. Sa taille ? Quand tu es un bon joueur, tu peux jouer

 

Sur le même thème